Cette bêtise absolue du masque en milieu ouvert

Cette bêtise absolue du masque en milieu ouvert

Nous sommes en été et il n’y a toujours pas d’augmentation significative de personnes admises en réanimation, du fait du COVID-19. 383, c’est 12 de plus sur l’ensemble de la population française, par rapport au point le plus bas ! Je voudrais juste connaître le nombre de gens qui meurent tous les jours de leur alcoolisme ou de leur tabagisme. En ce moment, les vieux ne meurent pas du coronavirus. Ils meurent de la canicule !!! Le coronavirus, cet été en France, ne tue pas.

Les seuls nouveaux cas de contaminations sont ceux de jeunes vacanciers asymptomatiques qu’on veut priver de s’amuser, d’aller aux concerts et en boîte. Les associations et les acteurs de la culture sont en train de crever dans l’indifférence générale. Au nom de quoi une majorité idiote de vieux chnoques qui claquent du dentier, en mal de peur et d’émotion, est en train de condamner toute une jeunesse, toute une économie, tout un secteur d’activités nécessaire à la vie en société ? Stop. Stop. Et stop. Il faut en finir avec l’émotion, regarder les choses froidement. 30000 personnes sont mortes. Elles ne mourront pas une 2e fois. Comment des gens sensés, raisonnés peuvent à ce point nous anônner des contre-vérités sur l’efficacité d’un masque qui ne sert strictement à rien en milieu ouvert ? Ces gens qui dénonçaient Raoult, un scientifique de renommée internationale, se prennent maintenant pour des médecins, alors qu’ils ne sont rien ! J’en ai marre de lire leurs sottises. Je ne réagis même plus, de peur de me froisser avec des amis et des gens que j’aime par ailleurs.

Je me demande si nous sommes encore en démocratie. Nous avons basculé dans quelque chose de différent. Cela fait maintenant plusieurs mois qu’il n’y a plus d’échanges, de réflexions. Où pouvons-nous débattre de manière contradictoire avec un masque, nous opposer, alors que nos gouvernants – sauf Audrey Pulvar – s’expriment, quant à eux, sur les plateaux de télévision, en milieu fermé, sans masque ? Nous sommes entrés de plein pied dans la démocratie asymétrique. On a laissé les bars et les restaurants ouverts et on nous contraint à porter des masques en milieu ouvert. Je demande à tous les gens ayant deux neurones qui se touchent de se ressaisir et d’arrêter de dire n’importe quoi.

5 replies on “ Cette bêtise absolue du masque en milieu ouvert ”
  1. « Les associations et les acteurs de la culture sont en train de crever dans l’indifférence générale. »

    Alors, ça, c’est vraiment à porter au crédit du petit Chinois ! Espérons qu’il reviendra chaque été, ce virus que je qualifierai désormais de “covidentiel” !

    (Vous fâchez pas : je vous taquine ! Pour le reste du billet, entièrement d’accord évidemment.)

    1. @Didier

      Je ne sais pas au juste si le secteur de l’édition est touché. Nous avons installé une boîte à livres dans notre commune et elle marche du feu de Dieu. Les gens vont aussi pas mal dans les ressourceries et chez Emmaüs. Si vous ajoutez les liseuses… J’ai l’impression d’un regain en matière de lecture. Le P’tit Chinois a peut-être été propice au monde du livre et de l’édition, en fait.

  2. L’étude des nouveaux foyers montre que la transmission se fait en milieu fermé faute de masque et que la distance de un mètre ne suffit pas en lieu clos. Au lieu de chercher son erreur, notre premier sinistre persévère dans la mauvaise direction en accusant le petit peuple de relâchement, sans doute pour plaire au grand chef ? j’avais bien dit qu’on finirait par regretter E. Philippe, qui savait lui résister en matière de gestion du Covid …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *