Cette vieille baderne d'union de la gauche

Cette vieille baderne d’union de la gauche

S’il y a bien un enseignement à tirer du macronisme « chamboule-tout » de 2017, c’est bien que les logiques de gauche-droite, d’union de la gauche ou de la droite sont à mettre au placard de l’histoire. Les sénatoriales se profilent et le PS tente, fort de ses grands électeurs putatifs, d’imposer à ses partenaires historiques ses velléités, alors qu’il est une machine à perdre électorale depuis 3 ans. Le PS est devenu un trou noir électoral !

A l’exception de la période Waechter de 1989 à 1993 et d’Europe Écologie en 2009, les Verts français ont toujours joué le rôle de sous-traitant du PS sur les questions d’environnement et d’écologie, contre quelques strapontins locaux et nationaux. Les Verts se sont enfermés dans une logique minoritaire, de laquelle il faut se sortir au plus vite. Même si historiquement elle est plutôt venue du champ de la gauche radicale, l’écologie politique n’appartient ni à la gauche ni à la droite. Les Verts sont viscéralement des libéraux sur le plan économique et sociétal. Leur doctrine n’a jamais été de se substituer aux entreprises et à l’initiative privée.

Les trois valeurs de l’écologie politique sont la responsabilité, l’autonomie et la solidarité. En quoi, ces trois valeurs appartiendraient-elles exclusivement au champ de la gauche politique ?

4 replies on “ Cette vieille baderne d’union de la gauche ”
  1. En effet, l’écologie n’est ni de gauche ni de droite. La valeur de l’écologie, c’est l’écologie; et ce dans tous les domaines de la gouvernance d’un pays: les affaires étrangères, la défense nationale, les finances, etc… et non, comme le fait EELV, rester au niveau des papillons et des petits oiseaux.

    1. @Philippe

      EELV fut sous-traitant politique du PS. Je pense que l’heure de l’émancipation a sonné. Elle avait déjà sonné en 2009. Que de temps de perdu ! Mais il n’est jamais trop tard et, cette fois, l’heure est au rassemblement de tous les écologistes.

  2. Non !! Dans l’eure nous sommes si prêt du but ! C’est à dire dégager un sénateur de droite pour le remplacer par un candidat de l’union de lagauche. Faites l’union s’il vous plait ! Sinon défaite obligtoire ! et donc 3 sénateurs de droites et nullement écolo !

    1. @Pilo

      L’union a quel sens au juste quand on voit tous ces gens dits de gauche du territoire faire gazou-gazou avec la droite et s’asseoir sur leurs propres valeurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *