Charge mentale

Hélène, la secrétaire de Mairie, est en arrêt maladie pour une période indéterminée. Malgré mes démarches pour la remplacer, je n’ai trouvé strictement personne, pour un salaire d’un peu plus de 1000 euros brut le mi-temps ! Avec Philippe, conseiller municipal, cette semaine, nous avons tous les deux fait l’urbanisme, l’état-civil, la compta, la paie. Il fallait combler le retard. Nous sommes aujourd’hui à peu près à jour. En juillet, Lætitia devrait arriver en renfort. Que pourrait faire un salarié face à cette situation ? Rien !

Vendredi, en fin de matinée, j’ai dit à Philippe que nous avions bien bossé. J’en avais marre ! Et puis, samedi matin, la permanence a commencé à 8 h 30. Elle s’est finie à 12 h 00. Pas un moment de répit pour traiter le dossier d’urbanisme de Jean-Marie, en déshérence depuis 15 jours. J’avais un baptême civil à préparer. Heureusement pour moi, je n’ai pas de mariage. Là, ce serait le pompon ! Entre temps, j’ai cumulé du retard au niveau de mon boulot, de mes déclarations, de mon bilan pédagogique, de ma facturation. J’ai mon dimanche pour rattraper, même si je dois vous dire que je n’ai vraiment pas l’envie de me replonger dans la paperasse. Et le sport pour pallier les kilos qui s’amoncellent et menacent à terme ma santé ? Et mon blog professionnel ? Et le forum ? Ce sera pour plus tard aussi.

Hier après-midi, avant le baptême, j’ai fait les courses au frais dans les supermarchés du Neubourg, alors qu’il faisait 36° à l’ombre. Un petit moment de répit à l’image de ces gens qui se reposent de leur charge mentale aux toilettes… En fin de journée, après le baptême, je suis allé commander un VTT à mon fils chez Décathlon pour ses 15 ans, suivi de quelques courses chez Carrefour. Il me fallait de l’essuie-tout et des échalotes. A défaut de vivre, j’espère au moins prendre un jour le temps de mourir. En boutade, ma femme me dit que je dois être fatigué de naissance. Ce doit être la seule explication à mes siestes répétées que je pratique depuis 1 mois et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *