La circulation du virus, c'est en été ou jamais !

La circulation du virus, c’est en été ou jamais !

Je ne suis pas médecin et, au risque de vos surprendre, j’ai tout de même un avis sur tous les propos de ces « sachants » des hôpitaux français qui nous expliquent sur les plateaux des chaînes d’information continue qu’ils ne savent rien. Je n’ai donc ici, devant vous, aucun risque à passer pour un con. D’autres se chargent de le faire à notre place !

J’ai quelques observations à vous faire partager et vous en ferez ce que vous voudrez bien évidemment. La plupart de gens ayant contracté la COVID-19 sont dits asymptomatiques. 90% des gens qui en sont morts étaient âgés de plus 65 ans ; 50% de plus de 85 ans. Le fait que la bébête, appelée plus communément le P’tit Chinois du côte de Pacy-sur-Eure, s’en prenne à des gens à pathologie multiple explique son très joli score en terme de létalité chez les plus âgés d’entre nous. Nous vieillissons de plus en plus mal. Et la France a fait un très beau score avec plus de 30000 personnes sont mortes de ce virus à couronne. Nous n’allons pas revenir sur les raisons qui ont contribué à avoir autant de morts dans notre pays. Là n’est pas le sujet !

Pour autant, ces 30000 Français et Françaises ne mourront pas une 2e fois. Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est la raison pour laquelle un virus développant peu de risques pour la grande majorité de la population entraîne les autorités à nous confiner, puis à nous faire porter des masques et à nous reconfiner peut-être bientôt en plein été. Si vous avez eu cette malchance d’être patraque en été, vous aurez peut-être remarqué que les symptômes durent en général assez peu de temps. Notre bon docteur Didier Raoult nous l’avait dit et redit, avant qu’il ne parte en vacances : il n’y aura pas de 2e vague et il n’y a pas de 2e vague. De fait, le nombre de personnes en réanimation ne cesse de baisser !!! Il nous expliquait que le corps médical n’en connaissait pas la raison. Cela ne veut pas dire que le virus ne circule plus. Bien au contraire. Cela signifie que le risque de développer une forme grave de la maladie à cette période de l’année est extrêmement faible. Le risque n’est-il pas de retarder artificiellement sa circulation pour que notre P’tit Chinois détesté revienne plus violemment cet automne et cet hiver ?

Alors, je vous pose une question : pourquoi contraindre nos populations à porter un masque, alors que c’est le moment ou jamais que ce virus circule dans la population, tout en continuant de protéger les personnes à risque ? A Hong-Kong, dans un silence assourdissant, les Chinois ont réussi à écraser leur opposition, sans que personne n’y trouve rien à redire. Là, nous pouvons comprendre l’intérêt qu’il peut y avoir à contraindre . Les autorités chinoises ont elles une vraie bonne raison. Je dois vous avouer qu’en France, j’ai vraiment du mal à comprendre, même s’il peut y avoir un intérêt politique à agiter les peurs. Il y a peut-être toutefois une explication. Les plus de 65 ans pèsent 20% de la population et ces Français sont sur-représentés dans nos instances décisionnelles. Quelle est la moyenne d’âge du Conseil scientifique ? Jean-François Delfraissy, son Président, a 72 ans. Ne serions-nous pas entrés de plain-pied – et du pied droite plus certainement – en gérontocratie ?

Je me souviens encore des propos d’Axel Kahn, âgé de 76 ans, s’émouvoir de ceux de notre Président – dont la femme a 67 ans –  proposant aux vieux de rester chez eux : « Nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en situation de handicap sévère, aux personnes atteintes de maladies chroniques, de rester confinées même après le 11 mai, tout au moins dans un premier temps« . Emmanuel Macron dut alors très vite se raviser, pour opérer un de ces virages à 180° dont il est désormais assez coutumier.  A quel titre donc empêchons-nous nos jeunes de festoyer et de se biturer sur les plages de Quiberon et des Sables d’Olonne, alors que les bars et les restaurants sont des lieux clos où les gens ne portent pas de masque ? A QUEL TITRE ??? Au titre de 20% de la population ? J’en ai marre d’entendre que le non port du masque serait « criminel« .  Mettons des pincettes à ce mot qui me semble employé à tort et de travers. Ce qui serait bien plus « criminel« , c’est de sacrifier aujourd’hui notre économie touristique, notre culture, nos associations et ces 700000 jeunes qui débarquent sur le marché du travail, comme nous semblons avoir décidé de très bien le faire. Mon point de vue depuis le début de cette affaire reste invariant et je vous le redis très clairement : le port du masque et le confinement doivent être réservés exclusivement aux personnes les plus fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *