Comment a-t-on pu tomber si bas ?

Comment avons-nous pu tomber si bas ?

Les hommes politiques sont à notre image… ou presque : méprisants, normaux, vulgaires, crachant à l’occasion sur les cas soc’ et les smicards. Hier, au salon de l’agriculture, j’ai entendu un Président parler de « mecs« , de « trucs« , de « bordel« , de « boulot«  sous les huées des agriculteurs en colère. Je n’ai jamais entendu Mélenchon ou Le Pen parler au petit peuple avec ces mots.

Cet homme n’est là ni pour nous, ni pour les agriculteurs. Il est là pour garantir aux plus fortunés un revenu minimum par la suppression de l’ISF et celui de sa femme tout particulièrement. Il est là pour assurer la sécurité dans les 4e, 6e, 7e, 8e, 16e arrondissements de Paris, en éborgnant les manifestants qui réclament de la justice sociale. Il est là pour permettre de soigner efficacement les gens en supprimant les lits des hôpitaux publics à tour de bras, en faisant gober que notre salut sanitaire passera par l’injection de produits expérimentaux. Il est là pour le développement de l’industrie pharmaceutique grâce à laquelle il a pu bénéficier de commissions extrêmement juteuses. Par la fermeture de classes et de postes, il est là pour contribuer à l’amélioration continue de notre système d’enseignement. Il est là pour que les puissants soient mieux jugés que les autres. Il est pour une transition écologique et énergétique avec davantage de pesticides et de nucléides dans l’air que nous respirons, la terre qui nous alimente et l’eau que nous buvons. Il promet nous assurer un avenir radieux.

Cet homme n’a aucun sens de l’intérêt général, des communs. Cela fait 7 ans qu’il pantoufle à l’Élysée. Et il nous l’avait dit dès 2014 : son mandat – nous en sommes au 2e – est de détruire le modèle social français hérité de la Libération. Je pense que beaucoup de Français se disent en ce moment : comment Le Pen ou Mélenchon – ou une chèvre – pourraient-ils faire pire en 2027 ? En tout cas, la haie d’honneur qui attend demain le p’tit Jordan au salon de l’agriculture risque de trancher avec l’accueil réservé au Président des ultra-riches. Hollande se contentait d’être juste le Président des riches.

Gugusse avec son violon

9 replies on “ Comment avons-nous pu tomber si bas ? ”
  1. Il a été élu par les Français. Et comme tous les présidents il est le réceptacle des frustrations et des difficultés de vivre. Avez-vous le souvenir d’un président populaire? Et puis il fait ce qu’il peut avec des gens qui veulent tout et son contraire: plus d’immigration pour certains, aucune pour d’autres, des produits bio de qualité mais le moins cher possible, une couverture sociale unique au monde mais moins d’impôts etc… Tous les problèmes que vous évoquez sont antérieurs à Macron, il en a hérité. Moi j’ai voté pour Le Pen pour essayer de limiter l’immigration et la progression de l’islam mais comme je suis un grand démocrate pacifique j’accepte notre président. Et je sais que contrairement à la plupart des pays on aura la possibilité d’en changer dans deux ans. Quel bonheur de vivre en France: pas de guerre, une démocratie, des prestations sociale à gogo, du travail pour ceux qui en veulent.

    1. @Brindamour

      Je n’ai jamais dit qu’il n’était pas notre Président. C’est même tout le contraire : il est à notre image. Et c’est là le problème.

    1. @Brindamour

      Je rappelle l’entame : « Les hommes politiques sont à notre image… ou presque : méprisants, normaux, vulgaires, crachant à l’occasion sur les cas soc’ et les smicards. »

    2. Les électeurs français (moi le premier) sont des idiots. ils attendent des politiques qu’ils les fassent rêver en leurs promettant des jours merveilleux. ils les élises avec de fausses promesses et son déçus par la suite de la triste réalité (qui n’est pas si dramatique que cela.. Aujourd’hui je préféré vire en Macronie plutot qu’en Poutinie. Le premier malgré ses déclarations a peu envie d’aller en guerre..; le second la fait de la façon la plus abjecte possible)

      1. @Ares

        Si je partage la 1ère partie de votre commentaire, je suis en total désaccord, comme vous pouvez l’imaginer, avec votre tirade sur la Macronie et la Poutinie.

  2. Votre article est intéressant… Mais outre le fait que parait il n’ a pas dit la phrase en une du journal que vous affichez (mais bon on a l’habitude.. les journaleux retiennent trois mots d’une phrase pour déformer le sens du discours… c’est une façon de faire plus veille que le monde 🙂 ) le problème c’est que tout ceux derrière lui et qui ne rêve que d’une chose, prendre sa place (pour faire pire sans doute 🙂 ), sont encore moins représentatif que lui…

    1. @Ares

      Vous défendez Macron, un homme méprisant et inconsistant à la fois, dont l’agenda est de détruire notre modèle social hérité de 1945? C’est votre droit le plus strict.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *