Conseil constitutionnel : la gérontocratie contre la République

Conseil constitutionnel : la gérontocratie contre la République

J’ai adoré la chronique de Philippe Caverivière, samedi soir, dans la belle époque. Il a eu cette phrase pour nous expliquer ce qu’était devenu le Conseil constitutionnel : « Quelques légumes et beaucoup de conservateurs. »

Nommés pour un tiers chacun par le Président de la République, le Président du Sénat et le Président de l’Assemblée nationale, les 9 « juges » sont avant tout des personnalités politiques. Fabius et Juppé, énarques à leurs heures perdues,  Jacqueline Gouraud, professeur d’histoire-géo, ne sont pas connus pour être particulièrement compétents en droit constitutionnel. Ajoutons à cette liste l’auvergnat Jacques Mézard, le baveux François Pillet, l’énarque François Seners, la science po Corinne Luquiens. Seuls deux de ses membres sont des juristes ! Le Conseil constitutionnel est avant tout un mouroir pour éléphants.

Les membres de cet EHPAD institutionnel ont largement dépassé les 64 années requises par la contre réforme des retraites. La moyenne d’âge de nos vieux sages se situe à 72 ans, là où l’âge moyen de nos compatriotes se situe à 42.4 ans. Et, pour ma part, je ne les sens pas très proches des préoccupations des 90% de Français actifs qui disent non au recul de l’âge légal de la retraite et à l’augmentation des annuités de cotisations. Vendredi, le Conseil constitutionnel, sans surprise, devrait valider la loi rectificative de financement de la sécurité sociale votée à coup de 47.1 et de 49.3.

Cette 5e République est le cercueil de notre démocratie française, dont Giscard disait qu’elle nécessitait l’adhésion de 2/3 des Français. 70% des Français sont vent debout contre le recul de l’âge légal de départ en retraite. Comme en 2005, la gérontocratie, en panique d’effondrement de son pouvoir d’achat, devrait, par 9 de ses vieux, adouber ce Président dont l’agenda est celui des marchés, des banques d’affaire et des entreprises du CAC 40.

2 replies on “ Conseil constitutionnel : la gérontocratie contre la République ”
  1. Cette 5è République a été formée par et pour un personnage intègre et incorruptible et ne peut fonctionner pas trop mal que dans cette rare condition. Elle n’est pas adaptée, pour le bon fonctionnement de ce pays, à une classe politique corrompue, misérable et renégate.

  2. Effectivement le résultat de ce vote ne fait guère de doute mais cela occupe les médias (et quelques blogs soi-disants de gauche) qui glosent à longueur d’antenne sur un résultat qui ne souffre aucun doute. A part ça, selon l’ONU, les prix de l’alimentaire ont chuté de 20,5% en un an dans le monde, alors qu’ils flambaient de 15,8% en France, selon l’Insee qui observait récemment une nette hausse des bénéfices de l’industrie agroalimentaire fin 2022…(Inflation=piège à cons. Il faut protéger les rentiers)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *