COVID : c'est reparti plein pot !

COVID : c’est reparti plein pot !

J’ai été informé hier que l’épidémie de COVID repartait de plus belle au sein de notre regroupement scolaire. Rien d’étonnant à cela. Le nouveau variant dérivé de Omicron semblerait encore plus contagieux et bien moins dangereux encore. Et compte tenu de l’inefficacité du vaccin, tout le monde finira tôt ou tard par l’attraper. Ma cousine Christine m’expliquait dimanche soir au téléphone qu’un de ses collègues l’avait déjà attrapé trois fois, malgré qu’il soit lui aussi vacciné. Les cas de réinfection se multiplient dans la population, assez bizarrement d’ailleurs parmi les vaccinés.

Les coronavirus ne sont pas des virus immunisant. Didier Raoult, dès le début de la pandémie, nous l’avait expliqué. Parler donc d’immunité collective n’a aucun sens. Et compte tenu de la vitesse à laquelle mute le virus, la solution vaccinale est un leurre. Seuls les traitements à l’image du COVID-Organics utilisé à Madagascar ou de la combinaison ivermectine-azithromycine ou hydroxychloroquine-azithromycine peuvent significativement diminuer la mortalité des personnes fragiles, s’ils leur sont appliqués dès les 1ers symptômes de la maladie. De très nombreux médecins recommandent de renforcer vos défenses immunitaires par la prise préventive de vitamines C et D3, de zinc et de sélénium. Il faut soigner les gens.

Pour une maladie qui tue des personnes à un âge supérieur à l’espérance de vie, la vaccination en population générale ne sert à rien. Face à l’inefficacité vaccinale, les vaccinés commencent d’ailleurs à s’interroger des effets à terme de ce jus de chaussettes à base d’ARNm que, même, Delfraissy n’ose même plus qualifier de vaccin. Un traitement, paraît-il, avec de sérieux effets secondaires en prime. C’est vrai que tous les problèmes rencontrés chez les sportifs au cours des derniers mois ont de quoi sérieusement inquiéter !

Certains parents continuent d’obliger leurs gamins à porter un masque. Hier, une maman m’expliquait qu’elle le faisait pour protéger son fils asthmatique. Et à la maison, plus personne n’a de masque. C’est évidemment tristement risible, puisque les masques chirurgicaux n’empêchent pas de se faire contaminer. Cela fait plus de deux ans que Macron et sa bande nous gouvernent par la peur et l’émotion. Je suis atterré du niveau de bêtise générale, de désinformation et de méconnaissance. Une fois les élections présidentielles et législatives passées, nous réentendrons parler de masque et de vaccination obligatoire… pour notre plus grand bien.

2 replies on “ COVID : c’est reparti plein pot ! ”
  1. Je connais moi aussi des personnes qui ont attrapé le covid bien qu’ayant été vaccinées. Quant aux vitamines C, D3, au sélénium, au zinc, j’en prends régulièrement depuis le début du covid. Je regrette que le gouvernement n’ait pas lancé une large information sur ces produits. A mon avis de « non spécialiste », il y aurait eu moins de contamination. Dans le choix entre : « la santé de la population » et « l’obéissance aux lobbys pharmaceutiques et aux milieux financiers », le choix du gouvernement a été clair.

  2. Ca se passe comme pour 90% des coronaviroses animales donc aucun vaccin anti-Covid, qu’il soit à ARNm, à ADN OGMisé, à protéine de synthèse ou à jus de virus inactivé adjuvé à l’ancienne du temps de ma jeunesse, ne peut faire autre chose qu’atténuer les symptômes des infections et ré-infections naturelles chez les populations sensibles mais capables de réponses immunitaires efficaces. Vacciner des publics non sensibles ne peut que faire émerger des variants comme je l’ai constaté chez les poules pondeuses.

    La vraie prophylaxie doit s’attaquer à la malbouffe, au mal-logement et aux carences nutritionnelles les plus répandues, même chez ceux qui mangent mieux que la moyenne: vitamines C et D3, zinc et de sélénium, AGPI oméga 3 et Magnésium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.