Un produit expérimental, inefficace, avec des effets secondaires mortels

Contrats Pfizer : une farce, un mensonge, une tromperie

Je ne qualifierai jamais et je n’ai jamais qualifié de moutons mes amis qui ont fait le choix de recevoir des injections de produits expérimentaux à base d’ARNm. Je dirai, pour ma part, qu’ils ont manqué de rationalité et ont offert une grande perméabilité au nudge des cabinets conseil du gouvernement. Je pense surtout que les labos et les autorités sanitaires les ont pris pour de gentils petits couillons.

Un vaccin ?

Non, d’après les vrais experts de Monsieur Wiki, synthétisant toute la batterie de textes réglementaires se chargeant de définir le vaccin. Je cite : « Un vaccin est une préparation administrée pour provoquer l’immunité protectrice et durable de l’organisme contre une maladie en stimulant la production d’anticorps. » Une immunité protectrice et durable signifie que son objet est d’éviter l’infection et la transmission. Or, ce produit conçu par Pfizer et Moderna n’a jamais protégé de l’infection et de la transmission, ce qu’a d’ailleurs reconnu le professeur Delfraissy.

Ce que dit le contrat Pfizer !

Publié par l’ONG HJI Health Justice Initiative en septembre 2023, le contrat signé entre les autorités Sud Africaines et Pfizer , identique à celui signé avec l’UE, indique  que le produit est en cours de développement, que Pfizer n’en connaît ni les effets à long terme, ni les effets indésirables. Je cite les termes du contrat :

« L’acheteur reconnaît que le vaccin et les matériels liés au vaccin, et leur les composants et les matériaux constitutifs sont rapidement développés en raison de l’urgence les circonstances de la pandémie de COVID-19 et continueront d’être étudiées après la disposition du vaccin à l’acheteur en vertu du présent accord. L’acheteur reconnaît en outre que les effets à long terme et l’efficacité du Vaccin ne sont pas actuellement connus et qu’il y a là peuvent être des effets indésirables du Vaccin qui ne sont pas connus à l’heure actuelle.« 

Le 31 mars 2021, le journal Le Monde affirme que, selon les indications de Pfizer, le vaccin est efficace à 100%. Comment cette presse de connivence et de caniveau, tous ces chiens de garde ont-t-ils pu se prêter à cette grande farce, ce mensonge et cette tromperie ?

Effets secondaires

Le Vidal fait état de myocardites et de péricardites constatées chez les hommes jeunes. On ne fait pas de mayonnaise sans casser des oeufs !

« Il existe un risque accru de myocardite et de péricardite après vaccination par Comirnaty. Ces pathologies peuvent se développer en l’espace de quelques jours seulement après la vaccination, et sont survenues principalement dans les 14 jours. Elles ont été observées plus souvent après la seconde vaccination, et plus souvent chez des hommes plus jeunes.« 

Pourquoi jouer à la roulette russe à recevoir un produit expérimental aux effets secondaires potentiellement mortels, alors que l’âge médian des personnes décédées est de 82 ans et que l’espérance de vie des Français est sensiblement la même ?

D’après le Professeur Bernard Rentier, éminent virologue, recteur honoraire de l’Université de Liège, peu suspect d’être un complotiste et un antivax, les effets secondaires constatés comme les zonas et les turbo-cancers post-vaccinaux viendraient d’un mécanisme immunosuppresseur dû à une durée variable de création de la spike par l’ARNm chez certains sujets. Le phénomène reste pour l’instant inexpliqué.

J’ai de plus en plus la sensation que l’homme a joué une fois de plus aux apprentis sorciers et à la roulette russe. Ma femme et moi ne regrettons rien de notre choix de ne pas recevoir ces produits expérimentaux. C’était, de très loin, le choix le plus sensé et le plus rationnel.

4 replies on “ Contrats Pfizer : une farce, un mensonge, une tromperie ”
  1. Excellent article Docteur !

    Récemment je lisais qu’une personne était décédée en sortant du labo où elle venait de se faire vacciner contre le COVID, écrasée par une voiture. C’est bien la preuve que ce vaccin est dangereux et que Pfizer veut notre mort !

    Et puis, les 13 millions de morts du COVID dans le monde, on sait bien que ces personnes là seraient de toute façon mortes d’autre chose. Qu’est-ce que ça peut bien faire si Papy décède à 82 ans et pas à 88 ?

    1. @François

      L’un des meilleurs, assurément, avec la copie du contrat, les extraits, l’interview d’un excellent virologue, avec des chiffres. Et il n’y a pas besoin d’être docteur pour s’informer, transcrire dans nos blogs des informations qui ne seront jamais relayées par cette presse de connivence et de caniveau, ces chiens de garde comme les qualifiaient Paul Nizan et Gilles Balbastre. Il n’y a pas besoin d’être docteur pour chercher à comprendre et à exercer son libre arbitre.

      Dans votre commentaire, il y a comme toujours de l’ironie et un point de vue sans intérêt, sans argument. Le néant… Vous incarnez le néant, ce trou noir de la pensée.

      Je reste persuadé à la vue de toutes ces données que la responsabilité des autorités sanitaires et des gouvernants dans la mort de tous ces jeunes de péricardites, de myocardites, de ces turbo-cancers est accablante. L’épisode judiciaire ne fait que commencer.

      Les masques étaient inutiles. Ils ont été rendu obligatoires. La « vaccination » protégeait à 100%. Elle n’a protégé ni de l’infection, ni de la transmission. Elle devait protéger des formes graves les plus fragiles. Elle n’aura pas sauvé la boxeuse Julie Le Galliard et tant d’autres. On a obligé les soignants à se vacciner pour éviter de transmettre le virus à leurs patients. Tout cela n’était que balivernes. Et vous vous évertuez à toujours vouloir croire à ce mensonge devant les faits ?

      Jamais vous ne reconnaîtrez que vous avez été trompé par tous ces marchands du nudge. Faites de beaux rêves, continuez de croire au père Noël et foutez-nous la paix, maintenant !

      1. Tant que vous traiterez les personnes qui se vaccinent de couillons, j’utiliserai la même ironie. Il n’y a pas d’autre possibilité de discussion avec des gens comme vous et il est important que vous sachiez que les gens qui ne pensent pas comme vous ne sont pas tous des abrutis.

        Les épidémiologistes sont largement favorables à la vaccination. Point.

        1. @François

          J’ai clairement écrit, sauf si vous ne savez pas lire et ne voulez pas comprendre, que les labos et les autorités vous ont pris pour des gentils petits couillons au vu et au su du contrat que vous pouvez lire aussi bien que moi. Où ai-je dit que les gens qui se sont faits vaccinés étaient des abrutis ? Où ? Vos commentaires et mes écrits sont publics. LEs lecteurs jugeront de votre mauvaise foi.

          Quels épidémiologistes sont favorables à la vaccination ? Et si oui, le sont-ils en population générale ? Je crains d’avoir une liste de professionnels aussi complète que la vôtre qui s’opposent à la vaccination en population générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *