La disparition des corps intermédiaires

La disparition des corps intermédiaires

C’est en entendant Laurent Berger prendre la défense d’Agnès Buzyn – mise en examen pour mise en danger de la vie d’autrui par la CJR – plutôt que celle des personnels de santé, que j’ai compris la fin de cette notion fumeuse de corps intermédiaires. Cette crise sanitaire aura accéléré un mouvement largement entamé. L’avènement dans le paysage politique du Ramassis National, de La République en Arrêt et d’autres nébuleuses politiques, selon les expressions d’Emmanuel Todd, s’était chargé de consacrer la fin des partis qui, constitutionnellement, sont toujours censés structurer notre démocratie représentative. Les Gilets Jaunes, ensuite, nous ont montré que les appareils syndicaux avaient perdu la capacité de représenter les salariés, davantage préoccupés d’avoir leurs ronds de serviette dans les organes paritaires, à Matignon ou à l’Élysée. Des partis sans idée dans une guerre des places sans intérêt, sous influence de Think Tank leur expliquant la messe néo-libérale et des syndicats ne représentant plus qu’eux-mêmes, voilà où nous en sommes arrivés !

Absents totalement des manifestations contre le pass sanitaire, les partis, le syndicats et les élus locaux se sont ralliés à l’appareil stato-financier. Ils ont fait le choix d’être du bon côté du manche, pour ne rien préjuger de l’avenir. Au même titre que les médias qui se sont faits la voie de son maître. Au terme de ses 1 an et demi de confinements et de couvre-feux, les contre-pouvoirs – à l’exception de la justice – sont en voie de dislocation. Et le pass sanitaire se charge de tuer le peu de contestation associative qui pouvait exister dans notre pays. Il va donc falloir réinventer de nouveaux espaces de médiation et d’intermédiation, si nous ne voulons pas basculer dans un ordre nouveau, autoritaire où la seule liberté est celle d’entreprendre, de travailler, de consommer, de voyager. Prenons le temps de nous remettre à penser. Nous avons fort à faire.

 

2 replies on “ La disparition des corps intermédiaires ”
  1. La contestation associative était déjà bien entamée de la faute des associations elles mêmes : non respect des décisions prises en CA, absence d’assemblée générale, absence d’élection du C.A, décisions prises « entre petits copains »; là est ma triste expérience de participation à des associations que j’ai évidemment quittées.

  2. Depuis De Gaulle ( lequel avait pourtant tracé la voie à tenir, discours fondateur en Normandie, ensuite dans les institutions de la 5eme République que dans sa volonté de favoriser les grands chantiers de nos fleurons industriels que de notre indépendance énergétique que dans la modernisation du Pays, aviation, Dassault SNCF, et 5eme plan, et même le social, sécurité sociale, allicc familiales, droit de vote des femmes, participation aux bénéfices jusqu’aux salariés, que les petits Bourgeois crétins de mai 1968 sont venus bouleverser ) .Et les résultats sur une France qui s’est dite libérée alors que toute la déliquescence de notre Société non assez éduquée a commencé à cette époque
    J’ai vu la Société populaire changer, avec un relâchement des moeurs
     » il est interdit d’interdire » et autres inepties. …
    L’éducation nationale a Suivi , avec la volonté de ceux qui nous gouvernent.
    Une bêtise absolue car d’autres peuples avancent eux et in petit Pays comme la France dont les valeurs faisaient l’admiration sont en train de s’effondrer.
    A bientôt 80 ans, sans prétention,v je l’ai vécu ( comme la chanson de Gabin, à l’automne ou l’hiver de ma;vie, je sais qu’on ne sait jamais » ) j’étais dans la France moyenne basse mais courageuse qui n’était pas d’accord pour ces grèves de 1968 et qui ne demandait qu’à travailler et faire des heures supplémentaires (travailler plus pour gagner plus et avec la volonté de faire avancer le Pays ), alors qu’aujourd’hui, on fait taire les belles valeurs.
    Depuis De Gaulle « TOUS  » les présidents qui ont suivi ont tous ôté une pierre ou plusieurs à l’édifice Nation France, et à la possibilité de la France de progresser
    et en ne supprimant pas que l’industrie, et même l’ artisanat pour ne laisser que les petites entreprises grevées d’impôts et agi de telle sorte que l’ossature de nos corps intermédiaires disparaisse et ces corps deviennent des moutons qui vont à la soupe auprès d’un pouvoir de moins en moins démocratique et le peuple méprisé, voir humilié ( on a bien vu Maastricht) et surtout les deux derniers Présidents et surtout Macron qui ont fait de la République une Oligarchie avec un mépris du peuple en paupérisant la classe moyenne basse et en donnant quelques petits os aux assistés (pour certains qui s’en contentent par fainéantise ou parce qu’ils gagnent dans les trafics, (sans foi ni lois) et pour les gilets jaunes les honnêtes travailleurs et salariés honteusement trop mal payés. Il y a Ceux des anciens politiques qui vont à la soupe en se ralliant à  » En Marche » ou au lieu d’être de bons commis de l’Etat vont pantoufler de façon éhontée en touchant au passage des jetons de présence jusqu’aux conflits d’intérêts, voir même de la corruption
    avec une justice à la fois débordée et qui a beaucoup trop de pouvoir (combien de fois, l’on voit en plus une certaine justice politisée) , je suis persuadée qu’il n’y a pas que la surcharge de travail, il doit y avoir un effondrement de toute l’organisation depuis le haut de la pyramide. Si bien que les institutions ne fonctionnent plus dans l’intérêt de la Nation France .
    Il y aussi l’Europe ( qui fonctionne aussi beaucoup trop dépendante des marchés des gros lobbyistes et des
    multinationales et inféodée aux USA , »America first » inacceptable mais que nos politiques sont incapables de faire changer. Pour eux la soupe est bonne.
    Sans parler de leur peur à résoudre le problème de l’immigration qui aurait dû faire l’objet d’une grande politique mondiale mais là encore, tous sont occupés à de grands intérêts financiers en haut lieu et les peuples sont contenus volontairement dans une ignorance, on maîtrise mieux « les troupeaux  » (Il paraît que Mme Biden appelle ainsi son peuple.
    La haute bourgeoisie est peut être préservée mais je pense que tout va nous amener à la catastrophe l’ensauvagement et l’immigration non régulée venant s’ajouter aux problèmes de notre Société. Et comme aurait dit Chirac et l’on regarde ailleurs.
    Là encore mal géré, on brimé ceux qui ne le devraient pas, « pass sanitaire, interdiction ubuesque de nos soignants, encore une honte d’un pouvoir autoritaire et anti démocratique.
    Les dernières élections législatives permettront – elles une amélioration dans la gouvernance de notre Pays je me permets d’en douter au vu des quelques phrases de notre Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.