En France, près de 85% des plus de 18 ans ont reçu une dose.

En France, près de 85% des plus de 18 ans ont reçu une dose.

Alors que des pays comme Israël, le Royaume-Uni et l’Islande ont massivement vacciné, l’épidémie de COVID dans ces pays est repartie de plus belle, sans que grand monde dans notre pays n’en soit fort marri. Avec un virus ARN qui mute en permanence, les autorités sanitaires britanniques et islandaises le disent haut et fort : l’immunité collective est devenue un mythe. Ils savent de quoi ils parlent. Et c’est d’ailleurs ce que nous expliquait ce bon docteur Didier Raoult, dès le début de l’épidémie en 2020. Encore une fois, il a eu le tort d’avoir raison trop tôt !

Malgré l’évidence, nos autorités sanitaires françaises et les médecins de Radio Bouffe Merde & Co continuent de nous dire tout le contraire. Depuis plus d’un an et demi, nous vivons une réalité parallèle, celle des fake news assénées par le gouvernement français relayé en cela très servilement par les médias. L’information en France est devenue soviétique. Au delà des effets indésirables et des morts de la vaccination, la piquouse ne peut donc pas être la baguette magique. Globalement, les gens sont avant tout décédés de l’absence de soins et de leurs comorbidités. Et les morts observés en Israël, Royaume-Uni et en France malgré leurs deux doses de vaccins nous montrent toute l’idiotie à nier une réalité qui commence à être connue de tous. Vous aurez beau faire une 3e et une 4e injections, cela ne servira hélas pas à grand chose pour quelqu’un dont l’espérance de vie est de quelques mois. Revenons à des stratégies de soin, comme l’ont mis en place la Tchéquie et la Slovaquie, par exemple, en autorisant la prescription d’ivermectine. Nous devrions au plus vite reconsidérer dans notre pays la prescription d’azithromycine couplée à l’hydroxychloroquine, utilisée un peu partout dans le monde. En France, autant croire au père Noël, vu les risques judiciaires encourus par nos autorités sanitaires ! Je suis convaincu qu’il s’agit d’une question de temps.

Assez de blabla, des résultats !

A considérer que la population française est constituée de 67 407 241 personnes selon l’INSEE,
sachant, selon cette officine gouvernementale, que le nombre de vaccinés en France représente 68.3% de la population, soit 46 039 146 individus,
considérant un nombre d’électeurs inscrits de 47,9 millions, soit 94% du total des personnes en âge de voter selon l’INSEE,
autrement dit avec une population de plus de 18 ans de 50 975 447 personnes de plus de 18 ans (47.9/0.94),
dit autrement avec un population de moins de 18 ans composé de 16 431 794 individus (67 407 241-50 975 447)
compte tenu des 17.91% de 0-17 vaccinés , soit 2942934 pré-ados et ados vaccinés,
j’en déduis que le taux de vaccination effective des plus de 18 ans serait de 84.54%(46 039 146-2 942 934, soit 43 098 211 rapporté à 50 975 447).

Avec un peu de chance, nous n’attendrons peut-être même pas le 15 novembre pour la suppression du pass sanitaire, puisque le nouvel objectif serait la vaccination de 90% de Français. Alors, un bon geste, Messieurs, Dames… Pensez surtout à faire vacciner vos enfants, sachant que nous n’avons constaté aucun mort statistique chez les moins de 44 ans. A moins qu’on nous ait menti à l’insu de notre plein gré !  Pour ma part, j’attendrais patiemment le Novavax prévu pour l’automne ou le VLA2001 de Valneva prévu pour la Saint-Glinglin. Je n’ai pas d’urgence particulière à aller dans les bars et les restaurants. Vous en serez peut-être à votre 3e injection. J’espère juste pour vous que le cytotoxicité de la spike sur le système vasculaire ne finira pas par avoir raison de votre santé. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Je serais très sincèrement attristé qu’une myocardite, une péricardite, une thrombose, un AVC, etc s’abatte sur vous ou l’un de vos proches. J’ai pour ma part toujours eu une détestation pour les jeux de hasard et encore plus pour la roulette russe. Et il y a pour un jeune plus de chance de mourir des conséquences de la vaccination que du COVID.

NB Le seul biais que je vois dans ce calcul, c’est à la marge l’estimation du nombre de personnes dépourvues du droit de vote.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *