Face aux malades, l'ANSM devra répondre de ses décisions !

Face aux malades, l’ANSM devra répondre de ses décisions !

Dans un courrier adressé au ministre de la santé, Olivier Véran, Renaud Muselier, le président de la Région PACA, est furieux après l’ANSM et son directeur, Dominique Martin, qui ont pris la décision de ne pas renouveler leur autorisation d’utiliser l’hydroxychloroquine à l’IHU Marseille Méditerranée dirigée par notre bon docteur Raoult. Dans le même temps, l’ANSM s’est transformée en agence commerciale du laboratoire Gilead, en faisant la promotion du Remdésivir. Pour rappel, si le protocole hydroxychloroquine/azithromycine ne génère que peu d’effets secondaires, ce n’est pas le cas du médicament du labo américain, qui génère de lourdes insuffisances rénales chez 4 patients sur 5.

Rappelons quelques faits. L’hydroxychloroquine est un anti-paludéen. Il est également utilisé en rhumatologie. Il a été prescrit pour des centaines de millions d’individus. C’est un anti-inflammatoire et un immuno-régulateur. Associé à l’azithromycine, il permet de diminuer la charge virale de la COVID-19 et évite à une majorité de patients d’évoluer vers des formes graves de la maladie. Ce traitement n’a aucun effet dans la 2e phase de la maladie. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Dans les hôpitaux de Marseille, le taux de mortalité des personnes hospitalisées est 11.4%. Ce taux est 0.5% pour les personnes ayant été soignées préventivement à l’IHU Marseille Méditerranée par le protocole médicamenteux hydroxychloroquine/azithromycine.

Messieurs Olivier Véran et Dominique Martin feraient bien de réfléchir à deux fois en refusant d’accorder une RTU Recommandation Temporaire d’Utilisation à l’IHU du docteur Raoult quant à leur responsabilité juridique à venir vis à vis des familles des victimes de ce coronavirus.

6 replies on “ Face aux malades, l’ANSM devra répondre de ses décisions ! ”
  1. La comparaison de la mortalité des gens hospitalisés avec celle des gens soignés préventivement fait marrer tous les scientifiques dignes de ce nom. Celà confirme que la formation médicale de Muselier ou Raouilt n’a jamais formé des scientifiques. Et je sais de quoi je parle en tant que pharmacologue et virologue ayant un double cursus.

  2. J’entends par double cursus 1) un doctorat vétérinaire suivi d’un assistanat d’enseignement en pharmacologie puis médecine et du grand cours de virologie systématique de l’institut Pasteur de Paris ) doublé d’un second cursus de chercheur en Fac de Sciences (Licence, maîtrise, 2 diplômes d’études approfondies et quelques spécialisations en labo de maths appliquées).

    1. @Forest

      Du coup, Raoult est une sorte de bizut en micro-biologie et en maladies infectieuses inculte dans ses disciplines et entouré de branquignols ?

      Plus sérieusement, il a indiqué que le traitement avait aussi été appliqué sur des gens gravement malades et qu’il a eu un effet significatif !

      1. J’en ai connu d’autres comme lui, étant du même milieu professionnel et certains m’ont même aveuglé pendant mes études, bien avant que j’ais eu à travailler avec eux. Raoult est très bon dans certains domaines de la microbiologie qu’il a débroussaillé activement pendant toute sa carrière mais le SARS-Cov-2 est un tout autre domaine qui le met en situation d’illustrer le principe de Peter ! Je constate qu’il apprend à se méfier de ses intuitions mais il ne peut plus se déjuger donc ce n’est pas simple d’arrêter l’enfumage sur la Covid 19.
        Si la liste des pays qui renoncent à utiliser son protocole s’allonge, ce n’est pas qu’un complot de big Pharma. Il faudrait qu’on trouve un médicament plus spécifique des coronaV si on veut retrouver une vie normale et ça peut prendre 5 à 10 ans. Le stratégies vaccinales doivent donc être explorées, elles fonctionnaient partiellement chez les poules à l’époque où je scrutais l’immunité vaccinale contre ce fléau chez les pondeuses.

  3. Je suis néanmoins d’accord avec Didier Raoult quand il dit qu’il obtient un réel effet Placebo et qu’en tant que médecin, il refuse de transformer ses patients en cobayes, il est sans doute sincère. Du coup il est agressé par les tenants de la preuve, seul moteur du progrès scientifique, et c’est insoluble car ses données sont quasi-inexploitables dans cette optique purement mathématique, qui dépasse le profane encore plus que le médecin.
    Le professeur Raoult m’intéresse beaucoup plus quand il décortique les lacunes de notre système sanitaire face aux épidémies et montre le dessous des cartes. On ferait bien de l’écouter sur ce terrain parce que la prochaine pandémie d’un autre virus, elle pourrait être 10 fois plus grave !

    1. @Forest

      Il a reconnu s’être trompé hier soir chez Pujadas quant au fait qu’il ne croyait pas à la reprise de l’épidémie.

      Sinon, en effet, son analyse sur l’organisation de notre système de santé me semble, comme sur les autres sujets, juste parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *