Après l'homéopathie, c'est le tour de l'aromathérapie !

Après l’homéopathie, l’aromathérapie et les huiles essentielles !

C’est par le plus grand des hasards – à moins qu’il ne s’agisse d’une forme extravagante de la Nécessité – que j’ai découvert le nouveau combat de l’Union Européenne contre les huiles essentielles. La faute au linalool et au limonène considérés comme deux dangereux allergènes au contact avec la peau, alors qu’il ne viendrait à personne d’avoir cette idée saugrenue de s’étaler de l’huile essentielle pure de menthe, de lavande, d’origan, etc sur les mains ou sur toute autre partie du corps !

Je n’ai jamais été convaincu par l’homéopathie. Et, encore moins, après que mon oncle André a été « soigné » par un charlatan par des granules, alors qu’il avait fait une embolie combinée à un cancer du poumon ! Lorsque l’assurance santé a décidé du déremboursement de l’homéopathie, je n’ai pas pleuré pour la mort de ces quelques charlots. J’étais plus triste pour les salariés et le savoir-faire des laboratoires Boiron. J’ai eu tort. En écoutant Didier Raoult, j’ai compris deux choses. La 1ère est que nous n’avions pas suffisamment creusé ce concept apparemment fumeux de la mémoire de l’eau ainsi que la force de l’effet Placebo. Dont acte.

La mort de l’homéopathie, je le pense, a été décidée par les labos pharmaceutiques avec la complicité des autorités sanitaires et politiques corrompues. Il était temps, avec l’aromathérapie, d’en finir avec cette autre médecine alternative.

1 reply on “ Après l’homéopathie, l’aromathérapie et les huiles essentielles ! ”
  1. Je n’ai pas d’opinion arrêtée sur les techniques de médecine alternatives ou même d’ailleurs pas alternatives en plus du fait que mon opinion de manant non spécialiste, tout le monde s’en fout ; en revanche le fait que l’UE s’attaque à ses produits aujourd’hui me paraît hautement suspect en soi.
    Déjà rien que le fait que l’UE s’occupe de nos santés me fait très peur. Quand on voit que l’EMA s’est occupé de lancer une AMM conditionnelle d’essais cliniques hautement suspects selon tous les spécialistes intégres, et que selon des députés européens, il leur a été impossible de voir les contrats au nom « du secret des affaires », il faudrait mieux m’expliquer la chasse à courre aux huiles essentielles et autres solutions en ce moment…
    N’oublions pas rétrospectivement que les truands d’état, politique et « scientifiques » sont restés coi devant un médoc contre le couillonacircus qu’ils ont arrêté très vite en début de cirque (le remdesivir), et interdit un autre de Raoult sur un article bidonné par une pute dans une revue scientifique que très haut niveau, qui a été rétracté assez vite.. Je ne parle pas des autres réponses de médecins locaux qui se sont fait menacer ou suspendre par leurs ordres, et se font toujours harceler depuis 2020…
    Bref…
    Les médecins mis sous cloche par coercition, des décrêts qui décident des pratiques médicales, menaces ou appels à la haine télévisuelle par des autorités, qui sont en principe poursuivi au pénal pour le manant, défausse de responsabilité généralisée du pouvoir politique (vers le bas ou vers le haut) par protocoles, méthodologies, normes à propos de santé, de maladie…
    Vous ne trouvez pas que ça commence à puer le bizarre même avec le niveau maternelle médicale ou scientifique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *