L'infamie de l'obligation vaccinale enfin levée !

L’infamie de l’obligation vaccinale enfin levée !

Les faux nez du Parti Socialiste rassemblés autour du maire de Rouen, Mayer-Rossignol, ont qualifié de populiste la décision de l’Assemblée Nationale d’abroger l’obligation vaccinale pour les soignants non payés depuis le 15 septembre 2021. D’autres ont même parlé de la victoire des complotistes sur la raison. Et pourtant… L’Académie de Médecine a reconnu récemment la fiabilité de l’hypothèse des soi-disant complotistes quant à l’origine du virus. Il s’agirait bel et bien d’une fuite d’un des labos P4 de la ville de Wuhan qui travaillait sur le gain de fonctions. Qui sont les manipulateurs ?

La gauche s’est enfin honorée à rétablir une injustice envers des soignants obligés de se faire vacciner pour une maladie généralement bénigne, alors qu’ils n’y sont pas tenus par rapport à la grippe. Les autorités politiques et sanitaires se sont faites mener par le bout du nez par les labos pharmaceutiques dont les vaccins n’ont jamais été conçus pour empêcher la transmission, comme l’avait expliqué Pfizer dès janvier 2021. Et c’est pourtant ce qu’on demande à un vaccin censé lutter contre une maladie respiratoire. Gouvernements, agences de santé nous ont menti éhontément.

Au parlement européen, dans deux styles bien différents, les députés Michèle Rivasi et Virginie Joron mènent un combat exemplaire pour disposer des contenus des échanges entre la Présidente de la Commission européenne et Pfizer à l’occasion de la négociation des contrats portant sur une broutille de 35 milliards d’euros. Et toujours rien à se mettre sous la dent dans la presse française sur Heiko von der Leyen, le mari d’Ursula, dirigeant d’Orgenesis qui a touché plusieurs millions d’euros de la part de l’Union Européenne autour de la promotion de la vaccination à base d’ARNm !!!

La crise sanitaire a été un des moyens mis en œuvre par les gouvernements néo-libéraux autoritaires pour tester la soumission des peuples, au travers de l’instauration des confinements, des couvre-feux, des pass sanitaires et vaccinaux. Elle nous aura permis de voir à quel point la peur pouvait nous abêtir et nous plonger dans l’obscurantisme. Souvenez-vous des propos imbéciles et des insultes de Michel Onfray, de Bernard Lavilliers, de Didier Bourdon et de tant d’autres ivres de leurs certitudes fascisantes vis à vis des non vaccinés. Pour certains, il fallait même leur interdire l’accès au système de soins et les laisser crever. Pour d’autre, il fallait les emmerder.

Nous avons fait, ma femme et moi, mon père âgé de 83 printemps, mon fils Mathis le choix de ne pas nous vacciner à un jus de chaussettes mis au point en 9 mois, là où il fallait 8 années en moyenne jusqu’à présent. De nombreuses personnes jeunes sont décédées après avoir reçu les injections des vaccins AstraZeneca, Pfizer ou Moderna. Où est la rationalité ? Chez les vaccinés ou chez les non-vaccinés ? Concernant mon fils, sa mère avait insisté pour qu’il se vaccine. Pour ma part, je lui ai dit que c’était à lui de décider.

Il reste maintenant à payer ces soignants restés sans salaire depuis 20 mois. Ils ont subi l’abjection, l’infamie. Beaucoup d’entre eux ont préféré quitter le monde de la santé. Ils ne reviendront donc pas tous le 15 mai, comme l’a annoncé le ministre de la santé, François Braun. J’ai ce soir une pensée émue pour tous ces hommes et ces femmes avec lesquels nous avons manifesté dès le mois de juillet 2021. Merci à vous de nous avoir expliqué comment l’hôpital public et les EHPAD ont laissé littéralement crever dans leur jus des vieux pour la plupart au printemps 2020, en refusant d’administrer des antibiotiques, mais aussi des traitements précoces à base de molécules qui ont montré par le passé toute leur efficacité contre les maladies infectieuses !

3 replies on “ L’infamie de l’obligation vaccinale enfin levée ! ”
  1. Dans le Diplo du mois dernier il y a un article qui, il y a deux ans, aurait été taxé de complotiste. Les conditions des essais des vaccins de Pfizer y sont qualifiés de « degré zéro de la science » et le « tous vaccinés tous protégés » de « fausse nouvelle au sens premier du terme ».

    1. @Cyrille

      Cette épisode de la crise sanitaire nous montre à quel point il est facile de manipuler les multitudes. Nous sommes entrés dans le monde de la post-vérité institutionnelle.

      1. Qu’il soit facile de manipuler les foules est une chose, mais que ces foules se laissent manipuler sans brocher en est une autre qui me plonge dans l’incompréhention la plus totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *