Intersections et parallélisme

Intersections et parallélisme

L’atomisation de la société et la rétractation qui en découle sont deux phénomènes bien plus palpables dans nos communes rurales que dans le bruit assourdissant de la ville. Il y a deux ans, j’ai provoqué une réunion dans le cadre de la préparation de la fête communale pour expliquer la nécessité de se regrouper entre acteurs de la vie locale en vue de l’organisation d’événements en tout genre. Chaque association tente de jouer de plus en plus difficilement sa propre partition pour se lamenter du peu de participants présents.

J’ai eu hier soir droit à un dialogue ésotérique avec une personne du comité des fêtes m’expliquant qu’il ne se passait rien dans notre petit village rural de Saint-Eloi-de-Fourques. Je lui ai rappelé la fête des voisins, les deux représentations du Collectif des 8 poings, la fête communale, le salon du bien-être organisé par l’association Lézarts et les mots, le concert à la médiathèque, la pièce de théâtre jouée par les Fruits de la Passion, le loto du Club des sans souci, le repas des anciens et cette belle soirée Beaujolais nouveau organisée par le Comité des fêtes. Sans oublier les animations de l’association Les P’tits Loups de nos campagnes  et la conseillère numérique présente tous les vendredis dans notre médiathèque ! J’oublie l’arbre de Noël pour les enfants de moins de 12 ans et aussi le marché de Noël où seront présents artisans et commerçants. Même si nous pouvons toujours en faire plus, c’est déjà pas mal pour une commune de 570 habitants.

Comment une personne impliquée dans la vie associative peut-elle à ce point ignorer la vie de notre village, alors qu’il ne se passe strictement rien en effet dans les villages d’à côté ? Qu’attend-elle de nous ?

Cette rétractation de la société a développé deux catégories d’individus. Les pisse-froid, d’abord qui se complaisent dans leur médisance,  parce qu’ils s’ennuient de leur propre vie. Et la tribu des je-me-bas-le poitrail, se croyant le centre du monde, vous expliquant qu’ils sont les seuls à travailler : ils auraient même tout vu et tout chié, me dit-on dans l’oreillette. Ces gens, je dois vous l’avouer, m’insupportent au plus haut point.

A l’occasion des élections européennes de 2009, avec Marc Vasseur et Laure Leforestier, les blogueurs haut-normands de toutes tendances politiques s’étaient réunis pour interroger différents candidats. Philippe Méoule et Arnaud Binard sont partis trop vite. Ils me manquent terriblement. Pendant le confinement, l’ami Nicolas avait ressuscité par visio interposée le Kremlin des blogs. Aujourd’hui, nous ne nous causons même plus, incapables de nous entendre et de nous écouter. L’utilisation de la peur comme système de gouvernement au cours des deux dernières années a fait que toutes nos intersections se sont dissoutes. En effet, il est extrêmement difficile de tenter de dialoguer avec des personnes vous expliquant calmement que vous êtes un criminel, un con ou un connard, un complotiste, qu’il faut vous priver de sécurité sociale. En d’autres temps, considérés comme des hérétiques, nous aurions été brûlés ou guillotinés sur la place publique. Comment des gens aussi intelligents, je parle des blogueurs, ont-ils pu raconter ou penser de telles conneries ? Aucun de ses bien drôles d’amis, toujours prompts à défendre la veuve et l’orphelin, les LGBT et les migrants, ne s’est intéressé au sort des personnels non vaccinés suspendus, mais aussi à l’infamie que nous vivions et dont ils étaient les principaux pourvoyeurs. Leur silence et leur absence totale d’empathie m’ont amené à les boycotter et à les rayer de ma carte. Eh, oui, moi-aussi, je me rétracte, tentant très maladroitement de me protéger de la bêtise humaine tout simplement !

2 replies on “ Intersections et parallélisme ”
  1. J’étais conseiller municipal d’opposition après avoir perdu comme 1er de liste.. bref
    En fin 2020 je demande une convocation du conseil pour que je leur explique l’arnaque, car fin 2020 j’avais déjà des billes…. 6 conseillers sur 15 présents .. aujourd’hui deux non piqués et moi qui suit puceau du bras..
    On se fait pas tirer le biceps pour une arnaque que j’ai démontré aujourd’hui devant une trentaine de toubibs et des scientifiques de toute la France.
    Elle va bientôt sortir, ça interesse du monde …

    Personne ne m’a jamais fait chier.
    J’ai démissionné le 12 juillet 2021 quand le gangster marron a fait le coup de la « proposition qu’on ne peut refuser ». J’étais élu d’une république pas d’une famille mafieuse

    Depuis je ne parle quasiment plus à personne. Rien à dire d’autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *