L'eau ne naît pas de la dernière pluie !

L’eau ne naît pas de la dernière pluie !

Ma défiance vis à vis des médias mainstream est telle que je vérifie la plupart des informations diffusées. J’entendais sur une radio d’État que nous venions de battre le record du nombre de jours sans pluie.

J’ai donc voulu voir où nous en étions au niveau de ma petite commune rurale euroise de Saint-Eloi-de-Fourques, grâce aux relevés de sa station météo installée par la famille Poulin. Le mois de février n’est pas terminé : les données peuvent encore bouger.

Membre du SERPN, j’avais, le 1er septembre 2022, envoyé au Vice-Président de la Commission Protection de la ressource mes interrogations quant à la nécessité d’une action énergique relative à  :

  1. la mesure de la réserve en eau de nos points de captage,
  2. les actions conseil auprès des gros consommateurs afin de protéger notre ressource,
  3. l’évolution en nitrates et pesticides de nos points de captage,
  4. la protection des bétoires, le financement du ralentissement du ruissellement,
  5. la protection de nos mares et son financement,
  6. le traçage des eaux de surface,
  7. l’action envisagée pour mettre un frein à la présence de nitrates et de pesticides.

La présence massive d’agriculteurs dans nos syndicats d’eau, en conflit d’intérêt manifeste, n’est pas de nature à nous faire évoluer très significativement dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *