L'humour asymétrique de Guillaume Meurice

L’humour asymétrique de Guillaume Meurice

Nazifier cette pourriture de Benyamin Netanyahou, comme la fait Guillaume Meurice sur France Inter, est une insulte aux victimes de la Shoah. Et aussi choquants que soient les bombardements et les crimes de guerre d’Israël perpétrés contre les femmes et les enfants gazaouis, l’État hébreu n’a jamais parlé, dans sa Constitution, de faire disparaître tous les Palestiniens, là où le Hamas parle de tuer les Juifs dans l’article 7 de sa « charte ».

Je n’ai jamais entendu Guillaume Meurice se moquer explicitement de ces « nazis » enturbannés qui président aux destinées de l’Iran, du Hezbollah  ou du Hamas. Dans ces chroniques sur France Inter, il nous a souvent abreuvés de témoignages de Français racistes et islamophobes. Ces gens existent et il serait vain de le nier.

A ma connaissance, il n’a jamais interviewé de jeunes Français musulmans, en allant dans les quartiers pour se gloser de leur gouaille, de leurs propos antisémites, de leur misogynie, de leurs petits trafics et de leur volonté d’imposer le voile aux femmes à partir d’un Islam totalement absent de leurs références culturelles. Guillaume Meurice est de ceux qui considèrent ces Français comme des victimes, là où certains d’entre eux se comportent en bourreaux. Alors, oser affirmer, comme il a pu le faire, qu’il était Charlie relève d’un art éhonté de la taqîya. Il n’a jamais eu le courage de Charb et de ceux qui ont défendu une vision laïque de la France.

Alors, je ne sais pas si Guillaume Meurice est appareillé ou non d’un prépuce. Et je m’en fous. Pour moi, c’est juste un homme « sans couilles », qui fait le choix de taper là où c’est facile de taper notamment sur un 1er ministre issu d’un processus démocratique.

5
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *