La bande à Nicolas

La bande à Nicolas

Nous sommes à deux ans des Présidentielles et il faudra une véritable task force pour le candidat de la gauche de gouvernement, s’il compte être présent au 2e tour. Il aura d’ailleurs intérêt à se présenter sans étiquette, de manière à rassembler le plus large possible. Autant dire que la route est droite et la pente est rude !

J’ai été surpris de ce regain d’activités de la blogosphère de tous ces vieux – j’en fais partie – qui officiaient naguère pour le compte du Parti Socialiste. L’aspect le plus bizarre de l’affaire, c’est que nous ne sommes d’accord sur rien, alors qu’en fait, nous sommes à peu près d’accord sur tout. L’économie de marché. La place de l’État. Le service public. La culture. L’éducation. La transition écologique et énergétique. Les pesticides. J’éviterais ici de parler de NDDL et du nucléaire. ;+) Pour 2022, il nous faudra nous taire sur les sujets qui fâchent, si nous voulons avoir une chance d’avoir une réelle alternance, à ce clone mimétique du sarkozysme qui s’est remis en marche.

Nous venons hier de faire la 2e édition du KDB des confinés, à l’initiative de Nicolas. Je ne vais pas vous parler de tout le monde. Certains d’entre nous, présents hier soir, ont arrêté d’écrire ou de produire depuis bien longtemps maintenant. J’espère qu’ils ne m’en voudront pas de ne pas les mentionner. Et surtout, j’ose croire que cela leur aura donné envie de reprendre la plume et, compte tenu de leurs talents et des valeurs qui sont les leurs, le plus tôt serait le mieux.

Les blogs du KDB des confinés

Je vous recommande chaudement de prendre le temps de lire :

  • Annie, qui a repris l’écriture depuis le 20 décembre 2018 ;
  • Brigitte, qui parle de féminisme ;
  • Céline, dont j’apprécie tout particulièrement la forme d’écriture et sa tonalité joyeuse ;
  • Elodie, qui tient un journal du confinement ordinaire et d’une grande fraîcheur ;
  • Gilles, un franc-mac sur Deltaradio ;
  • Laurent, qui n’a pas encore commencé à sucrer les fraises ;
  • Nicolas, notre maître du blogging à tous et qui blogue comme il respire ;
  • Yann, pour ne plus entendre parler du Covid-19.

Je vous parlerais des autres quand je les verrais au prochain KDB. Pour l’instant, je ne les connais pas.

 

 

6 replies on “ La bande à Nicolas ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *