Du local vers le national : la construction de l’information

En plein coeur de l’actualité avec mon arrêté sur la protection de la ressource en eau, je ne peux m’empêcher d’analyser la manière dont les médias traitent l’information.

Top départ

Tout est parti de l’Eveil Normand et d’Anthony Bonnet qui a fait un très bon article une semaine après la publication de l’arrêté. France 3 Normandie a ensuite réalisé un reportage, hélas, assez peu respectueux du sujet à mon goût le 21 juillet. Entre temps, il y avait eu un article le 3 juillet, paru dans Paris Normandie, suivi d’un autre le 24 juillet !

Au son du clairon !

Et puis, calme plat pendant 1 mois, jusqu’à ce que Laurent Philippot de France Bleu Normandie traite l’information le 23 août à 6 h 10, après qu’elle a été diffusée dans Ouest-France le 22 août. Et là, ce fut l’emballement ! Le jour-même, j’ai eu une journaliste de l’AFP au téléphone et la machine médiatique était partie :

  • France Info, le 23/8 à 7 h 42, reprenant l’info de France Bleu Normandie ;
  • Terre Net, le 23/8 à 17 h 49 (AFP)
  • CNews, le 23/8 à 18 h 15 (AFP) ;
  • Europe 1, le 23/8 à 19 h 24 (AFP) ;
  • l’Obs, le 23/8 à 19 h 35 (AFP) ;
  • Europe 1, le 24 août, une interview enregistrée par Thierry Darigal, dans les conditions du direct, où les journalistes ont vraiment fait un boulot de journalistes ;
  • Weka, le 26/8 à 16 h 23 (AFP).

Je voudrais enfin signaler l’excellent article de Gilles Moteau dans le Courrier de l’Eure, publié le 24 août à 16 h 23.

J’ai décliné une interview sur RT France. Je suis intervenu dans les Grandes Gueules de RMC en ce 26 août. J’ai eu tort : j’ai eu la triste sensation d’avoir été instrumentalisé. Je n’y interviendrai plus jamais !

Merci à Anthony Bonnet, Thierry Darigal, Gilles Moteau.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *