La journée d'un petit maire de...

La journée d’un petit maire de…

Afin de soulager le travail de la secrétaire de mairie remplaçante, j’ai consacré ma journée d’hier à la Mairie.

9 h 00. J’arrive. DMS livre le fuel à l’école. Didier est là. Dans la salle du conseil, je vois les guirlandes de Noël étalées sur la table. J’appelle Eric, mon 2e adjoint.

Sais-tu qui s’en occupe cette année ?
J’arrive d’ici 15 minutes. Peux-tu prévenir Didier ? On s’en occupe.

J’appelle Didier. Ils arrivent tous les deux. Pendant ce temps, j’extrais la liste des célibataires du village ayant plus de 27 ans. Je fais le pointage des personnes domiciliées sur la commune, présentes sur les listes électorales, alors qu’elles résident, semble-t-il, à l’extérieur. Je prépare le courrier des recommandés. Allons-y avec tact. Je vérifie sur le REU d’éventuelles inscriptions à valider. J’ajoute celle de Robin.

J’appelle le CDG27 pour une prolongation de congé maladie. Il faut que je saisisse le comité médical. Je rédige le courrier, le scanne et l’envoie par mail.

Zut. 11 h 15. Ma réunion de chantier, chemin du Champ du Val, a commencé depuis 15 minutes ! J’arrive. Deux représentants de la SARC et du SERPN et le maire de Villez le Neubourg sont là. Les travaux de remplacement de la canalisation fuyarde commencent lundi prochain, jusqu’à la fin janvier. Afin de maintenir l’alimentation en eau des riverains durant les travaux, la chaussée devra être découpée et une nouvelle canalisation sera posée. Pas d’autre solution en vue, sauf à attendre l’été et passer une conduite temporaire. En hiver, c’est impossible : il gèle. De l’enrobé à chaud est prévu pour recouvrir cette partie de la chaussée : la route a été refaite en 2014.

Il est midi. Je finis mes recommandés pour les élections. Eric et Didier ont fini de poser les guirlandes de Noël. Je vais déjeuner. Des lentilles. Je finis de regarder les dernières minutes de la dernière bouse de Tarantino. Là, Roceclerc m’appelle à mon domicile pour convenir d’un rendez-vous au cimetière en début d’après-midi afin d’indiquer l’emplacement où sera enterré Michel demain après-midi. Le gars me propose de l’accompagner dans son véhicule :

Pas facile d’être maire. Vous faites partie de quelle interco ?
Bernay.
Et ça va ?
Non. C’est trop grand et inadapté.

Je montre l’emplacement, 20 cm à droite de la dernière tombe de la dernière rangée. Les deux derniers monuments jouent à touche-touche. La distance minimale entre les deux concessions n’aura pas été respectée. Pourquoi ? Mystère et boule de gomme.

Rentré du cimetière, je reçois un coup de fil en mairie de la société FGC qui déploie la fibre pour des travaux lundi matin. Et un fourreau de cassé ! J’ai deux arrêtés de circulation : le 37-2019 pour chemin du champ du Val ; le 38-2019 pour la route des Bouquets. Je dépose une copie de l’arrêté 38-2019 dans la boîte aux lettres de Corinne et de Sébastien. J’essaie de joindre le transport scolaire de l’Interco. Finalement, je leur envoie un mail pour leur signifier qu’il y aura des perturbations.

Tiens, on a une réunion de fin de chantier pour la réfection du RD582 par le département de l’Eure. Eric m’a indiqué qu’il y avait des trous importants le long de la chaussée. Déjà ! Ce sera lundi ou jeudi. J’attends la réponse.

J’ai un mariage le 3 janvier. Ça s’est décidé la semaine dernière. Il me manque un papier. Je renvoie un mail. Pour le mariage d’Edouard du 22 février, il me manque les extraits d’acte de naissance avec filiation. Philippe et Marie-Christine sont à la mairie. Il m’indique que l’enterrement de son papa aura lieu demain après-midi. Je lui indique que tout a été vu avec Roc Eclerc. Dans la foulée, j’en profite pour appeler les PFG de Caudebec-les-Elbeuf pour voir si tout est OK par rapport au papa de Marie-Jo, décédé la semaine dernière, dont l’urne sera transférée au colombarium vendredi après-midi.

J’appelle la sous-préfecture pour demander à titre exceptionnel la présence du Préfet ou du sous-Préfet à la cérémonie des vœux. Mon 1er adjoint, Yvon, met un terme à sa participation au conseil municipal de Saint-Eloi, auquel il appartient depuis 37 années. 6 mandats au total, d’engagement au service des habitants, mérite bien la présence d’un sous-Préfet. J’ai prévenu Evelyne, sa femme. J’appelle Eric pour l’informer de mes démarches.

J’appelle Toys’R’Us PicWicToys à Tourville la Rivière pour les cartes cadeaux que nous remettons aux enfants de la commune à l’occasion du spectacle de fin d’année. Je dois rappeler ce matin à partir de 9 heures. Il me reste 41 cartes et l’enseigne a fermé. Nous avons 84 enfants de moins de 12 ans répartis dans 53 familles. Je recherche le mail de Lætitia pour faire le flyer que nous devrons maintenant distribuer le plus rapidement possible. Il est 18 h 30. J’ai fini la maquette du flyer. J’ai oublié d’aller voir Annick pour son ordinateur. Je n’ai pas vu le temps passer et je n’ai rien fait de ce que j’avais vraiment prévu.

 

2 replies on “ La journée d’un petit maire de… ”
Répondre à Denis Szalkowski Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *