La pelle des généraux

La pelle des généraux

Je suis, je dois vous l’avouer, très surpris du blackout médiatique qui entoure l’appel lancé par 20 généraux en retraite dans les colonnes de Valeurs Actuelles. Fidèle à sa technique dite de la mouche à merde, la Présidente du Rassemblement National les a appelés à la rejoindre. Michel Goya, dans un tweet, a préféré s’en moquer.

C’est la 2e fois en deux ans et demi que des militaires en retraite, d’une voix feutrée, appellent à l’insurrection contre le pouvoir politique en place, à la sédition. L’argumentaire est toujours le même: revenir à la tradition ; lutter pêle-mêle contre les antiracistes, la violence et les hordes des banlieues ; en finir avec les louvoiements du pouvoir politique qui s’acharne contre le petit peuple… le vrai, celui des gilets jaunes ; protéger nos valeurs civilisationnelles. Sic. Ils nous prédisent la guerre civile, le chaos et, in fine, le recours à l’armée pour sauver la France. Rien que ça. Il n’est évidemment pas là question de République, cet avatar de l’histoire de France dont le drapeau , à défaut d’être un torche-cul, pourrait leur servir de prétexte pour emballer tout le vomi de l’extrême-droite française. Bref, du Zemour dans le texte.

Derrière ce mouvement, se trouve Christian Picmal proche du mouvement de Renaud Camus. L’écrivain devrait se méfier. Au nom de leurs valeurs civilisationnelles, ce genre de personnages s’en prennent d’abord aux métèques, pour ensuite s’acharner contre les Juifs et les « pédés ». En 2017 déjà, Emmanuel Macron avait eu maille à partir avec le général Villiers, alors chef des Armées, dont on prêtait pendant un temps l’envie de se présenter à la Présidentielle pour y affronter son bourreau. La chance pour la France, c’est que Villiers a le charisme d’une huître accrochée au rocher d’une civilisation chrétienne décatie.

Pour autant, il ne faudrait pas minorer cette demande identitaire d’autorité, d’ordre, de tradition et de civilisation émanant d’une partie croissante de la population. Le score de la gauche est là pour nous le rappeler : les conservateurs sont devenus majoritaires dans ce pays. Ils sont chez Macron, chez Bertrand et chez Le Pen. Deux Français sur trois, ce vieux rêve Giscardien… de l’extrême-centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *