La victoire des bas du Front

La victoire des bas du Front

Vous ne les entendez plus : ils boivent du petit lait ! La gauche et la droite républicaine ont sous-traité la souveraineté à l’extrême-droite, en la faisant passer pour un gros mot aux yeux de l’opinion avec le concours actif de tous les chiens de garde du PAF français. Cette crise sanitaire va donner un coup d’arrêt définitif au macronisme qui n’avait pas franchement besoin de ça. Les habits de Président sont trop grands pour notre petit Manu. Cette imposture politique qui nous a fait croire au renouveau n’est en fait qu’une synthèse molle du vieux monde, regroupant en même temps le pire de la gauche et de la droite de gouvernement.

Le Rassemblement National n’a même plus besoin de théoriser. Et même si la Marine nationale a beau être la plus nulle de nous tous, j’ai bien peur cette fois que le coronavirus casse le plafond de verre en mille morceaux dès 2022. Dans deux ans, à la Présidentielle, il y aura deux forces politiques qui s’affronteront sur fond de localisme, selon des représentations idéologiques fort différentes. D’un côté, vous aurez l’extrême-droite qui proposera le made-in France, le rétablissement du contrôle et la reconduite aux frontières, la nationalisation et/ou le contrôle d’un certain nombre d’activités stratégiques à la Nation. Des thèmes extrêmement consensuels, alors que nous prenons conscience de l’effondrement de notre système de santé. Face à elle, vous aurez un représentant de l’écologie politique. Gageons que nos tali-Verts soient un peu moins cons que d’habitude – c’est loin d’être gagné – et qu’ils en finissent avec leur discours repoussoir sur les migrants, les bienfaits de la mondialisation heureuse et d’une Europe politique agonisante. Soyons pragmatiques et tâchons de regarder le monde tel qu’il est. J’ose croire que de nouveaux visages vont éclore et qu’ils nous parleront simplement – au nom de la souveraineté – de mobilité et des impératifs énergétiques sous contrainte de double sortie du pétrole et du nucléaire, de culture et d’éducation articulées à un accès au numérique pour tous loin des sentiers du consumérisme, de qualité de vie et de santé, d’agriculture respectueuse de la biodiversité sur fond de sortie rapide des pesticides. Tâchons en 2022 de proposer un localisme écolo, souverain, laïc, républicain et humaniste dans le cadre institutionnel tel qu’il se présente à nous – sans chercher à le dézinguer – face à une stratégie de la peur qui, hélas, a toujours fait ses preuves en politique.

1 reply on “ La victoire des bas du Front ”
  1. Je partage tout à fait ta conclusion. la société ne changera qu’avec de nouveaux visages. La classe politique actuelle est une caste composé d’élus* dotés de privilèges et agissant en toute impunité. Cette caste doit être remplacée au plus vite;
    -La nouvelle société doit impérativement être dirigée par les écologistes; des vrais et non des pantins qui abandonnent leurs convictions aux moments des élections. Dernier exemple en date: à l’issue du 1° tour des municipales à Rouen, la liste Beregovoy à priori anti-nucléaire a fusionné avec celle de Mayer Rossignol partisane du « mix- énergétique » donc pro-nucléaire.
    -Cette Société doit également être dirigée par des Humanistes loin des idées de la liste « nouvelle énergie » de Gaillon arrivée malheureusement en tête et composée, entre autres, d’élus sortants; leur politique menée depuis 2014 s’est caractérisée par: l’obligation d’avoir des idées politiques adéquates pour être bénévoles aux « restos du coeur » ( tant pis pour ceux qui ne mangent pas à leur faim); la ségrégation dans les associations souhaitant participer au téléthon (tant pis pour ceux qui sont malades); utilisation du mensonge et de la diffamation.
    Il est urgent que les électeurs et électrices réagissent et deviennent les patrons de leur avenir.
    A quand une Société écologiste « pur jus pur sucre »?
    *Tu n’es bien sûr pas concerné par : »les élus dotés de privilèges;;;;; » lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *