Le masque à Paris, cette franche et grosse rigolade

Le masque à Paris, cette franche et grosse rigolade

Je travaille jusqu’à demain à la Défense à Paris. Plus précisément au niveau de la Grande Arche.

Je ne vois pas comment il est possible d’éviter de se contaminer, lorsque vous y travaillez. Le masque, à l’intérieur comme à l’extérieur, y est obligatoire. Sauf que… Il n’y a aucune fenêtre à ouvrir pour ventiler les pièces dans lesquelles vous y travaillez. L’air que nous respirons est assuré par la climatisation qui est sensée nous délivrer un air « purifié », décontaminé. LOL.

A la pause café, nous nous retrouvons dans une pièce où toute le monde enlève son masque et où les règles de distanciation sociale sont difficiles à respecter du fait de la concentration de personnes au mètre carré. Ensuite, nous prenons les ascenseurs, devant lesquels nous faisons la queue et dans lesquels nous nous entassons masqués.  Ouf, l’honneur est sauf. Et puis, le midi, nous allons au RIE de la Sodexo. La salle de restauration est noire de monde et nous devisons sans masque de la pluie et du beau temps avec nos compagnons d’infortune.

Le gouvernement a réduit la durée de la quarantaine à une semaine. Il a décidé de ne plus fermer les classes et les écoles en cas de contaminations des enfants. Quelle autre stratégie, désormais, que celle dite de l’immunité globale qui, sans le dire tout en le faisant par petit touche successive, semble faire son bonhomme de chemin dans l’esprit malingre de nos gouvernants ?

Didier Raoult s’interrogeait sur cette mortalité observée en région parisienne. Avec le déconfinement et la reprise de l’activité, je ne vois pas comment nous éviterons un dépassement du seuil dit d’incidence dans toutes les grandes villes françaises. Ce qui m’inquiète le plus, c’est la situation dans les EHPAD où l’essentiel des contagions passe, comme en mars-avril, par les personnels de soin. Avons-nous tiré quelques enseignements de ce qui s’est passé au printemps ? Je n’en suis toujours pas sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *