Le p'tit Grégoire pour les nazes

Le p’tit Grégoire pour les nazes

J’ai toujours été invariant au sujet des bas du Front. Il vaut mieux les entendre à l’Assemblée Nationale, permettant à l’imaginaire raciste de s’y exprimer en mode dédiabolisé plutôt qu’ils entrent en clandestinité, fomentant des attentats meurtriers comme celui de Bologne en Italie. Ces idées-là doivent aussi pouvoir disposer d’une caisse de résonance institutionnelle dans le cadre de la démocratie et de l’État de droit.

Grégoire de Fournas est devenu l’un des représentants de millions de Français qui ont, lors des dernières élections législatives, adoubé les thèses du Rassemblement National sur l’immigration et la sécurité. Alors, parlant des migrants, lorsque l’impétrant s’est exclamé « Qu’ils retournent en Afrique ! », il dit tout haut ce que ses électeurs pensent tout bas. Je ne suis pas sûr que cette séquence fasse un tort considérable à la Marine nationale.

En focalisant toute notre attention sur les idées du RN, on en finit par oublier le drame vécu par les migrants, poussés hors de frontière par les guerres, les famines, le réchauffement climatique, les dictatures, la misère et les passeurs. Tiens, les passeurs… Je ne pense pas qu’on puisse quitter son pays, sa famille de gaieté de cœur, au vu et au su de ces pauvres ères qui, chaque année, se noient en Méditerranée par centaines. Ces gens doivent tout d’abord être secourus.

Nous ne sommes qu’au début d’une vague d’émigration du continent africain sans précédent, soumis à une pression démographique exceptionnelle. La crise économique liée à la déplétion des ressources amènera au pouvoir, partout en Europe, des gouvernements aux idées simples dont le mot d’ordre scandé dans les réunions électorales est « On est chez nous« . L’arrivée de Giorgia Meloni en Italie ne relève pas du hasard pur. Son pays est en 1ère ligne.

Oui, comme le disait si bien Michel Rocard, « la France ne peut pas accueillir tout la misère du monde, mais elle doit y prendre toute sa part. » Faut-il mettre fin au regroupement familial ? Faut-il arrêter le versement des prestations sociales en dehors des frontières de l’UE ? De la France ? Faut-il régulariser des dizaines de milliers de clandestins par la création d’un titre de séjour « métier sous tension » ? Faut-il expulser tous les étrangers résidant sur le sol français ayant commis des actes de délinquance dans un des pays de l’UE ? Faut-il diminuer le nombre de recours associé aux OQTF ? Faut-il consacrer le droit du sang ? Très honnêtement, je n’en sais rien, même si je reste attaché viscéralement au droit du sol.

Ce que je sais, c’est que nos compatriotes font aujourd’hui l’amalgame entre, d’un côté, des personnes d’origine étrangère de nationalité française vivant grassement de leurs trafics en tout genre et, de l’autre, des migrants cherchant à sauver leur peau. La vérité est ailleurs.

 
3 replies on “ Le p’tit Grégoire pour les nazes ”
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *