Le retour de l'agent Smith

Le retour de l’agent Smith

Nous pensions benoîtement que Néo nous en avait débarrassés une fois pour toutes. Et c’est discutant avec Marie-Jo, et en riant tous deux à gorge déployée, que je me suis remémoré cet élu local avec ces chaussures affreusement pointus lors de l’inauguration de notre salle des fêtes. Alors que j’étais au Tribunal administratif pour défendre mon arrêté municipal relatif à la gestion locale de la crise sanitaire, je m’aperçus que le représentant de la Préfecture et le Président du Tribunal administratif portaient des chaussures du même type. Une sorte d’uniforme digne de l’agent Smith.

J’ai eu la même sensation en regardant le plateau de CNews où tous les éditorialistes portaient un costume bleu clair, en guise d’uniforme… digne de notre agent Smith. Et puis, ce soir, en voyant Macron, j’ai revu Véran dans le même type d’uniforme, identique à celui du Préfet de l’Eure, du député de la circonscription ou du DASEN.

Depuis 1 an et demi, l’humanité est plongée dans la matrice et nous attendons notre nouveau Néo… en vain. Autant vous dire que notre salut ne viendra pas de nos manifestations du samedi. Il viendra d’un facteur exogène. Je pense, pour ma part, à une envolée des prix et un effondrement du pouvoir d’achat des classes moyennes, leur interdisant de fait vacances à l’étranger et sports d’hiver.

La mise en place d’un ordre nouveau inspiré des théories de Lippmann et Bernays, du nudging et de la lecture conjointe de Deleuze et Foucault me semble se concrétiser au travers de l’émergence d’une société de contrôle à la chinoise, à laquelle de nombreux citoyens aspirent de leurs vœux. L’absence de conscience politique, la disparition de la gauche, l’égotisme et le rejet du collectif sont autant d’éléments qui permettent au pouvoir d’avancer à grands vers cet objectif funeste, dont le pass sanitaire n’est qu’une étape. Depuis un an et demi, l’ordre sanitaire et sécuritaire règne en maître au dessus du ciel obscurci de notre République. Les répliques de l’agent Smith se sont multipliées au sein des autorités politiques et sanitaires corrompues, infatuées aux puissances de l’argent. En d’autres temps, nous parlions du côté obscur de la force ou encore de Gleichschaltung. Mettons-y les mots que nous voulons y mettre. Il est de plus en plus compliqué de parler de démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *