Les bienfaits du confinement

Les bienfaits du confinement

Pour une fois, je voudrais saluer l’action de ces baltringues qui nous gouvernent, en les félicitant de nous avoir plongés dans le néant du confinement.

Santé psychique : check !

L’arrêt brutal de mon activité m’aura permis de récupérer de cette campagne des municipales épuisante sur le plan psychique. C’est toujours difficile d’apprendre que vous seriez à la fois tueur de chats, gigolo et poivrot. La pression est retombée et j’ai rangé les gants de boxe.

Mairie : check !

Malgré les aimables pressions, j’ai tenu bon quant au fait que tous les employés de la Mairie continuent de travailler. J’ai eu le droit à tout. J’en veux à mes collègues d’avoir demandé à leurs employés – que nous partageons –  de retourner à la maison, plutôt que de continuer d’être fidèle au poste. Pouvez-vous m’expliquer quel est le risque pris par un employé municipal à passer le tracteur-tondeuse, alors qu’il est le seul à s’occuper des espaces verts ? Quel est le risque pris par une secrétaire de mairie alors que le secrétariat est fermé au public ? Le choix a été payant : nous avons rattrapé tout le retard administratif que nous avions cumulé du fait de l’arrêt en longue maladie de la secrétaire titulaire.

KDB des confinés  : check !

A l’initiative de Nicolas, j’ai pu rencontrer ou revoir, par webcam interposé, des gens extrêmement intéressants comme Céline, Brigitte, Sylvie, Fred, Élodie, Mehdi, Gilles, Annie, Boris, Yann, Ronald et Marc. J’en oublie très certainement. Nous avons d’abord papoté sur la solution Teams de Microsoft, puis sur Jitsi avec plus de complication du fait de la consommation effarante de bande passante prise par le logiciel. Je regrette de ne pas avoir pu véritablement entendre Yann.

Le pain : check !

Mieux que tout ça. Ma femme a décidé de faire du vrai pain à la maison. Des baguettes délicieuses à la farine blanche, levées, à la croute fine. Cela fait presque 7 ans que j’attendais qu’elle abandonne sa recette précédente, une sorte de kloug enfermé dans un moule à cake.

Les courses : check !

Ce que j’ai également apprécié en cette période de confinement, c’est le temps mis pour faire les courses. Des grandes surfaces vides, où le foie gras (16 euros le kilo en date courte), les coquilles Saint-Jacques (10 euros les 3 kg) et tous les produits haut de gamme étaient devenus bon marché. Il faut savoir adapter sa consommation aux circonstances du Covid-19.

Information : check !

Notre niveau d’information en cette période de crise sanitaire n’a jamais été aussi élevé. Nous avons le temps de traîner dans les réseaux sociaux et c’est plutôt, pour ma part, une bonne surprise. C’est à coup de Marianne, de Médiapart, de Thinkerview et de Brut que les Français s’informent. Les médias traditionnels totalement discrédités sont obligés de faire de la surenchère : Bourdin invite Villiers ; Pernaud pique sa gueulante ; C à Vous invite André Comte-Sponville. Le pouvoir va souffrir lors du retour à la normale et je vous prédis très vite un remaniement de grande ampleur.

Le téléchargement : check !

Les gens prennent le temps de partager les films qu’ils regardent. Les réseaux Torrent regorgent de pépites. Pourvu que ça dure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *