Les candidats pour 2022

Les candidats pour 2022

Nous sommes à moins de deux ans des élections présidentielles. Et, pour ceux qui souhaitent être présents en 2022, il n’y a désormais plus de temps à perdre pour partir en campagne.

  • Chez les écolos, Jadot et Hulot sont dans les starting-blocks.
  • Au PS, pas grand chose à se mettre sous la dent. Cazeneuve a le look d’un valet de chambre. Il est d’un autre monde, d’une autre époque.
  • Côté Montebourg, ses apparitions médiatiques m’interrogent : business ou politique ?
  • A droite, Baroin ou Bertrand ? Ce sera Baroin, même s’il fume beaucoup trop, sauf si Édouard Philippe faisait le choix de quitter Matignon à l’issue du 2e tour des municipales.
  • J’ai un énorme doute sur Mélenchon et sur Macron, de les voir figurer au 2e tour et même de se présenter. Ruffin à la place de Mélenchon ? J’ai cru comprendre que cela ne l’intéressait guère.
  • A l’extrême-droite, la p’tite Marion Maréchal-Nous-Voilà semble très active. Mais elle laissera sa tante de la Marine nationale se planter une n-ième fois, sauf si la fille à Papa a de sérieux problèmes de santé.

Je mise sur Baroin ou Montebourg. Le Pen pourrait crever le plafond de verre si elle n’a pas de migraine les jours précédents le débat. Notre Doudou national est en embuscade.

4 replies on “ Les candidats pour 2022 ”
  1. Comme Ruffin, Hulot n’est pas crédible dans un costume présidentiel et en plus, ce dernier a prouvé à 2 reprises qu’il n’est pas fait pour la vie politique (à la primaire d’EELV contre Eva Joly et comme ministre de Macron).
    Edouard Philippe pourrait faire de l’ombre à Baroin.
    Alexis Corbière (voire Clémentine Autain ?) ferait mieux que Mélenchon, qui s’est grillé.
    La Marine a joué finement jusqu’ici mais pour crever le plafond de verre, elle a interêt à mieux connaître ses dossiers que devant Macron en 2017.

    1. @Forest

      Si Macron n’y va pas, effectivement, notre Doudou national pourrait prendre la place.

      Pour Le Pen, il lui sera difficile de faire pire. Pour Macron, difficile de faire mieux.

      1. C’est vrai mais « le pire étant l’ami de l’excès, selon Pierre Dac, ça lui sera moins difficile que de faire mieux pour Macron, qui pérore de plus en plus, semblant vouloir expliquer à ceux qu’il devrait écouter, que lui sait tout et qu’ils ne comprennent rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *