Les cartouches Stypen

Les cartouches Stypen

Nous avons tous dans nos armoires des vestiges des temps anciens, de notre jeunesse dorée.

Ce week-end, ma femme m’a dit qu’elle allait devoir acheter de nouvelles cartouches d’encre à notre fille Emma entrée au collège à l’âge de 9 ans. Ma fille vient de subir sa 1ère défaite électorale aux élections de délégués de classe. Je lui avais donné le conseil de s’associer avec un garçon pour avoir une chance de l’emporter. Elle ne m’a pas écouté. Elle a perdu.

Pour revenir au sujet, quand ma femme m’a parlé de cartouches d’encre, je me suis souvenu que j’avais dans un de mes placards une boîte vieille de 41 années dans laquelle étaient renfermés de précieux trésors. Et, de fait, en ouvrant ladite boîte, nous avons découvert des cartouches que j’utilisais alors que j’étais encore au lycée. A la faculté, j’avais troqué la plume pour de la bille. Mon écriture en a fortement pâti et ne s’en est jamais remise, hélas. Il était difficile de prendre des notes avec un stylo plume.

J’ai été surpris de voir que des accessoires de plus de 40 ans continuaient à pouvoir être utilisés dans ce monde d’obsolescence programmée.

Puis, j’ai retrouvé plume et encrier pour me rendre compte à quel point nous avions perdu l’usage de ces outils sans aucun intérêt à l’heure où nous écrivons avec nos claviers. Et là, je me suis souvenu que Véronique, la mère de mon fils aîné, m’avait offert deux stylos Mont-Blanc que j’ai égarés par négligence. Quel peut-être, au XXIe siècle, l’intérêt d’écrire avec ce genre d’ustensile, bien moins utile qu’une fourchette ? Dans un de mes tiroirs, j’ai également retrouvé un Parker Roller Ball, dont je ne suis pas servi depuis des dizaines d’années.

Il me reste également deux stylos plume et je vous avoue être fortement tenté de les mettre à la benne. Après avoir remis deux cartouches d’encre, je me suis souvenu à quel point la qualité de la plume était importante et qu’une plume ne se prêtait pas. Je vais toutefois les conserver pour un éventuel futur petit enfant auquel le grand-père édenté leur expliquera que c’était mieux avant. Avouons qu’il y a parfois de quoi en douter.

3
1 reply on “ Les cartouches Stypen ”
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *