Les vaccins, enjeu de la guerre économique

Les vaccins, enjeu de la guerre économique

L’objet de mon propos n’est pas ici de vous expliquer quel serait le meilleur des vaccins contre le COVID. Je n’en sais rien. Il faudrait toutefois se poser la question de savoir pour quelle raison l’OMS n’a pas diligenté une telle étude, alors que les vaccins sont présents depuis le début de l’année 2021.

Quand je lis qu’un vaccin est efficace à 95.7%, cela signifie que seuls 4.3% des personnes piquousées peuvent encore attraper la bestiole. Le souci, c’est que nous ne savons pas combien de personnes non vaccinées et exposées au virus sont en réalité contaminées et/ou malades. L’efficacité d’un vaccin doit s’évaluer au travers de la mortalité des personnes vaccinées, en la comparant à celle des non-vaccinés. Est-elle significativement différente, notamment dans les EHPAD, où j’entends que de nombreux pensionnaires – même vaccinés – continueraient de mourir du COVID ? Tout cela est à prendre avec des pincettes : bon nombre de ces personnes sont mortes avec le COVID.

Récemment, une étude uruguayenne vantait les mérites du vaccin chinois… moins cher. En occident, à coup de publications dans le Lancet, les chercheurs et médecins financés par les labos nous expliquent que Pfizer, Moderna et AstraZeneca seraient plus efficaces ! Surtout Pfizer. On prend à tort l’exemple israélien où la vaccination n’était qu’un élément de la politique sanitaire des autorités. Les enjeux financiers et les intérêts économiques des États autour de la question de la production de vaccins sont très importants. Et comme les labos sont les financeurs des médias au travers des régies publicitaires qu’ils inondent à coup de millions, il est difficile de croire des journalistes et des rédactions hésitantes à enquêter, souvent par faute de moyens et de compétences tout simplement. En fait, nous vaccinons – quoiqu’il en coûte  – sans, en réalité, connaître l’efficacité des vaccins que nous administrons à nos populations.

5 replies on “ Les vaccins, enjeu de la guerre économique ”
  1. Si on suit les meilleures analyses sur les différents jus de chaussettes, soyons clairs, un verre d’eau de malt d’Ecosse, aura probablement autant de résultats sur le corona télécov2 avec juste un mal de crâne sans lendemain après deux doses ( deux doses de deux doigts)..

    Sinon.. bonne chance

    1. @stanislas

      C’est tout de même la 1ère fois que l’humanité mobilise autant de moyens pour une cible aussi faible.

      1. Ca dépend de quoi on parle. Si c’est de la fausse monnaie imprimée dans les caves des banques centrales oui mais on n’en verra pas la couleur

        sinon il ne s’agit que de la mobilisation d’une poignée de télés pour alimenter la terreur, de quelques services bureaucratiques médicaux, sanitaires et politiques pour alimenter la logistique de la disproportion… et deux ou trois dingos algorithmeurs pour démarrer les opérations de politiques d’immobilisation des foules.
        Quelques milliers de personnes…. et encore

        Immobilisations :
        – les toubibs
        – le conseil d’état
        – le système judiciaire
        – des manants à coup d’ausweis payants

        Tout ça pour un virus nocturne

        quelques millers de personnes tout au plus

  2. « Les commentateurs s’extasient d’un vaccin Pfizer pour une efficacité de 90 % ! Sauf que 99 % des personnes infectées guérissent sans médicament ni vaccin ! ». Tweet de J.M Governatori ; source Le Canard (26 mai).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *