LGBT+, communautarisme religieux et wokisme : mamelles de la décomposition sociale

LGBT+, communautarisme religieux et wokisme : mamelles de la décomposition sociale

Je suis d’origine polonaise, blanc, hétérosexuel, marié, maire et père de 3 enfants, catho de gauche athée, passionné de phytothérapie, écolo, informaticien, anti-passe non vacciné, adepte de VTT et d’apnée à mes heures perdues que je n’ai plus, antinucléaire viscéral en bonne santé, passionné de cinéma, d’impressionnisme et de guerre 14-18, etc. Je vais arrêter là cette liste à la Prévert. Nous sommes ce que nous faisons.

Comme nous l’avait expliqué notre bon Félix Guattari, le capitalisme et son modèle de concurrence dite imparfaite se nourrissent de l’atomisation de la société. Ils créent des micro-marchés qui lui permettent de vendre à vil prix des services et des objets très souvent fort inutiles. Le burkini avant d’être un symbole est avant tout une marque, un business florissant. Les femmes prêtes à se bâcher feraient bien d’y réfléchir à deux fois. Les féministes seraient même capables de vous expliquer qu’elles auraient passablement perdu leur libre arbitre du fait qu’elles vivent dans des sociétés de couilles-mollahs.

Réduire son identité à ses pratiques sexuelles, à sa couleur de peau ou à sa religion relève de la négation de notre complexité et notre singularité d’être humain. C’est pour moi un anti-humanisme viscéral, qui consacre le regard de l’autre, la vision du dominant sur le dominé. Vouloir à tout prix nous déterminer en fonction de catégories ethniques, politiques, sociales, religieuses procède de la reductio ad debilitas… et de profundis. Un truc dans ce genre-là en tout cas.

J’ai vu que notre 1ère Dame un peu bornée avait nommé un ambassadeur LGBT et plus, si affinités. Elle a le secret espoir que cela finisse par lui rapporter gros politiquement. Ce qui m’interpelle dans l’affaire, c’est le plus. Si vous connaissiez peut-être les Lesbiennes, Gay, Bi et Trans y compris à titre personnel, sachez qu’il faut y ajouter à tous ces gens-là (1), comme le dit notre chère ministre Caroline Cayeux, les Queer, les Questionning, les Intersexuées, les Asexuels, les Alliés et les Pansexuels sur le bec. Tiens, une nouvelle liste à la Prévert. La dépénalisation de l’homosexualité date, dans notre République, du 6 octobre 1791. Même s’il aura fallu attendre de très nombreuses années, l’homosexualité n’est plus un tabou dans notre pays. Hélas, il restera toujours des abrutis qui chercheront toujours à casser du pédé. Bande de cons !

 

(1) Je tente un trait d’humour, malgré qu’il puisse être mal perçu.

4 replies on “ LGBT+, communautarisme religieux et wokisme : mamelles de la décomposition sociale ”
  1. Le paradoxe est que « l’appellation LGBT+ » et encore plus « l’ambassadeur LGBT+ », sous entend que « tous ces gens-là » sont un groupe uniforme à mettre dans le même panier. Classer et étiqueter les gens à outrance, c’est quand même le signe d’une société profondément techno-bureaucratique. Certains aiment ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.