Ma rencontre avec le cinéma nordique

Ma rencontre avec le cinéma nordique

J’ai découvert et rencontré Alicia Vikander dans The Light Between Oceans. Je vous passe la traduction française : une des pires qui soit ! De fil en aiguille, j’ai continué de creuser ce sillon du cinéma nordique, scandinave et batave avec Lykke-Per, dont le personnage principal est interprété par Katrine Greis-Rosenthal.

Après avoir été abonné à OCS, nous sommes passés sur Netflix depuis deux ans. Et au delà de ma détestation très personnelle pour le cinéma mainstream qui y est proposé, je viens de regarder,  coup sur coup, deux films suédois : Under Solen et Kronjuvelerna. L’occasion de faire connaissance avec Helena Bergström que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam !

Ce que j’aime dans ce cinéma nordique, c’est la sobriété du jeu des acteurs, contrairement au cinéma latin. J’ai de plus en plus la sensation d’acteurs qui jouent et sonnent faux. Et puis, il y a ce rapport à l’histoire, à la nature, une nature hostile que l’homme a cherché à apprivoiser et à comprendre en construisant de magnifiques récits pour la dédiaboliser. Les films du cinéma scandinave nous immergent dans d’autres mondes sans fioriture et très souvent mâtinés d’onirisme.

Allez donc jeter un œil aux films scandinaves présents sur Netflix. Si vous êtes amateurs de cinéma, vous risquez de ne pas être déçus.

Ma rencontre avec le cinéma nordique

2 replies on “ Ma rencontre avec le cinéma nordique ”
  1. Il y a surtout trois magnifiques films de Bergman : je vous recommande tout particulièrement « Sonate d’automne »…

    1. @Didier

      J’ai dû le voir. Pas de souvenir de ce film qu’il faut donc que je prenne le temps de regarder à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *