Macron a tué le centre gauche.

Macron a tué le centre gauche.

Oui, il y a bien deux gauches irréconciliables. Du côté droit, vous trouverez un centre gauche conservateur dont la plupart des membres se sont ralliés à Macron. De l’autre, vous avez aujourd’hui cette nouvelle union de la gauche incarnée par l’alliance électorale EELV-PS-PCF-LFI dans la perspective des législatives des 12 et 19 juin et, croisons les doigts, d’un futur accord de gouvernement. La tentative centro-centriste de Julien Dray soutenue de très loin par François Hollande de créer un espace entre ces deux pôles aura fait florès.

La discussion entre nous n’est même plus possible. La gauche de droite a toujours été capable de voter pour un projet bien plus à droite que le sien. En revanche, elle a toujours refusé de soutenir des initiatives politiques se situant à sa gauche. En fait, tout nous oppose sur la place de l’État et des services publics dans la société, sur la fiscalité, sur le nucléaire, sur les enjeux de souveraineté, sur l’appartenance au commandement intégré de l’OTAN.

Me qualifiant de propagandiste arrogant sur le nucléaire, j’ai indiqué à mon pote Nicolas que je préférais couper court à la discussion, tant nos points de vue sont devenus irréconciliables. Lui est un pro-nucléaire, sans aucune nuance sur cette question. Et c’est son droit le plus strict ! Il n’y a pourtant aucun avenir à faire le choix du nucléaire, comme l’ont compris les pays du nord de l’Europe et notamment l’Allemagne, qui, sans aucune centrale nucléaire, aura décarbonée en grande partie son économie à horizon 2030. Cette forme de production d’énergie est extrêmement dangereuse, tout comme ces déchets dont nous ne savons toujours pas quoi faire aujourd’hui. Faudra-t-il un accident nucléaire sur le sol français pour comprendre toute la réalité du nucléaire ? Je le crains !

J’ai entendu Olivier Faure ce matin sur France Inter qui a redit aux pisse-froid du centre gauche macroniste toute sa fierté pour cet accord d’union de la gauche et sa préférence pour la victoire. Il m’a même donné l’envie de reprendre ma carte au PS.

2 replies on “ Macron a tué le centre gauche. ”
  1. C’est vrai qu’Olivier Faure nous surprend agréablement ! Il y avait donc quelques vrais socialistes parmi les cadres ce parti ou bien c’est juste pour faire revenir quelques électeurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.