Macron : pourquoi ça va très mal se passer !

La mobilisation des gilets jaunes semble avoir été, hier, très importante. Tout au long de la journée, les barrages filtrants se sont vidés et remplis de manifestants. Le nombre total de gilets jaunes aura donc très largement dépassé le pic instantané des 282000, indiqué hier par le Ministère de l’Intérieur.

Retour vers le futur

Je regardais les chiffres des dernières élections présidentielles de 2007, de 2012 et de 2017 pour mieux comprendre la dégringolade de Macron dans les sondages.

Élu avec 31.18% des voix au 1er tour, Sarkozy aura dû attendre février 2010 avant de voir sa cote de popularité arriver à son étiage de 1er tour, soit 34 mois après son élection. La chute fut beaucoup plus rapide pour François Hollande. Il lui aura fallu moins d’une petite année pour arriver à son niveau de 28.63% obtenu au 1er tour de l’élection présidentielle de 2012. Les Français de gauche qui se souvenaient avec douleur de 2002 avaient sans doute pris le parti de voter utile dès le 1er tour de l’élection de 2017.

Concernant Macron, j’ai procédé à un calcul savant comparant les résultats de 2012 à ceux de 2017. Je me suis aperçu que 8% des électeurs socialistes avaient sans doute choisi Macron dès le 1er tour. Ce fut mon cas. Ce fut aussi celui de Nicolas. Pour ma part, je ne voulais pas de Fillon au 2e tour et de sa fameuse TVA qui n’avait de sociale que le nom ! J’ai donc voté contre, là où mes convictions auraient dû m’amener à voter pour Benoît Hamon. Avec 16% de voix,  cela fait donc d’Emmanuel Macron le Président le plus mal élu de toute l’histoire de la 5e République !

La cote de popularité de notre Président vient d’atteindre les 25%. 18 mois après son élection, il est arrivé à son score de 1er tour de 2017. En enlevant les 8% de socialistes qui ont fait le choix de voter utile, je vous prédis qu’elle devrait atteindre très rapidement les 16%. En fin de mandat, Hollande échoua à 14%. Nous pouvons donc nous attendre à ce que Macron atteigne un niveau d’impopularité jamais égalé dans l’histoire de la 5e République ! Bien au delà de sa politique, je pense qu’il y a un sérieux problème avec le style Macron. La verticalité revendiquée de son action politique le fait désormais passer aux yeux d’une grande partie de la population pour un jeune roquet prétentieux, donneur de leçons. Les Français ne sont, sans doute, pas loin de la vérité.

Les cotes de popularité des Présidents de la République

2 replies on “ Macron : pourquoi ça va très mal se passer ! ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *