Maïs et tournesol dans le Nord Vienne

Le maïs est une culture originaire du Mexique. Elle exige beaucoup d’eau. Ces photos ont été prises en ce samedi 20 août 2022 dans le Nord Vienne. L’arrosage de cette culture est désormais interdit dans ce département depuis de nombreuses années et les agriculteurs s’acharnent à faire pousser du maïs, à des fins d’ensilage, pour nourrir les quelques troupeaux de vaches laitières qui restent dans ce département. Dans le sud-ouest, il sert principalement à engraisser les canards et les oies.

Le tournesol est, quant à lui, originaire de Patagonie. Il fut cultivé par les Amérindiens et les Mexicains, puis par les Européens. Au vu des fleurs prises aux Puys Blancs, dans la commune de Roiffé, nous risquons d’avoir des soucis pour nous ravitailler en tourteaux et en huile de tournesol auprès des agriculteurs français. Heureusement, la Russie, avec laquelle nous entretenons d’excellentes relations commerciales, devrait palier la défaillance due à un réchauffement climatique extrêmement passager. Si la Russie était réticente à exporter ses tourteaux, nous n’aurions aucun mal à faire venir par bateaux cargos les excellents tourteaux de soja issus du Mercosur.

De bien belles photos qui iront droit au cœur des climato-sceptiques tels que Claude Allègre et Didier Raoult !

 

 

4 replies on “ Maïs et tournesol dans le Nord Vienne ”
  1. salut, écolo convaincu depuis mon enfance, je deviens de plus en plus sceptique sur tout ce qui nous entoure, surtout dès que ça tourne en boucle sur BFMerde …, je sens bien les pions avancés pour que tous les « plans » de l’UE et de nos amis de Schwab se mettent en place tout doucement … à la manière des privations pendant le Cobid …
    les départs de feu criminels ou organisés (presque 100% cette année).
    on montre du doigt le CO2 comme toxique alors que qu’il est indispensable à notre survie (cf doc sur Arte)
    les recherches depuis les années 70 pour contrôler le climat …
    et j’en passe …
    tous ça pour dire que quand BFMerde pointe le CO2, l’idiot regarde son voisin qui roule en diesel … alors qu’on est en train de « niquer toute la planète » comme dirait didier Super mais qu’on nous force à regarder ailleurs pour mieux nous contrôler …

    1. Le CO2 ne pose pas de problème en soi – voir le carbonifère – si on est capable de le piéger. Mais avec l’exhumation de 350 millions de charbon, de pétrole et de gaz, notre capacité à le capter fond comme neige au soleil, notamment du fait de l’artificialisation des sols concomitamment avec la poussée démographique.

  2. Sceptique : Philosophe qui nie la possibilité de la connaissance de l’absolu, qui refuse d’admettre une chose sans examen critique.
    Il n’y avait pas de plus grand sceptique que Pascal. Nulle part, il ne dit je sais. Il ne connaît pas la cause première (Barrès, Cahiers, t. 2, 1900, p. 196)

    Quid du chanvre ? https://www.nuntisunya.com/le-chanvre/

    1. @Laurent

      Dans le Nord Vienne, avant, il y avait l’huile de noix, des huileries et des noyers un peu partout qui, étonnement, résistent très bien à la sécheresse. Et puis, les agriculteurs décidèrent de couper ces arbres bien encombrants. Quoi de plus délicieux que de l’huile de noix ? Bien évidemment, la noix ne permettra pas de faire des tourteaux pour le bétail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.