Mark Zuckerberg : le sens de l’amitié

En vidant de nos murs toutes les publications de nos amis gauchiards, contraction hasardeuse de gauchistes et de pleurnichards, Mark Zuckerberg nous empêche de devenir des révolutionnaires en chambre, myopes, plaqués sur des écrans d’ordinateurs. Ce Saint-Homme était déjà parvenu à nous empêcher de tracter par grand froid. Rien que pour ça, il doit en être remercié.

Un peu avant lui, Google s’était chargé, à sa façon, d’éliminer de son portail d’actualités les informations émanant de la vraie gauche. Heureusement, il nous reste Youtube et Le Média de la France Insoumise, qui devrait permettre à François Ruffin d’être face à Marion Maréchal-Nous Voilà au 2e tour de la Présidentielle en 2022, si tout va mal. Je prédis toutefois un avenir politique très incertain à François Ruffin, depuis que François de Rugy lui a interdit le port du tee-shirt à l’Assemblée Nationale. On est dans une République laïque et indivisible, etc, que diantre ! ;+)

C’est vrai que, depuis la mi-janvier, Facebook est devenu plus distrayant, comment dire… plus profond.

Mark Zuckerberg : le sens de l'amitié

NB Emporté par de bas instincts, j’allais oublié de vous parler de la foire au jambon à Bayonne, parsemée de piments d’Espelette.

 

2 replies on “ Mark Zuckerberg : le sens de l’amitié ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *