Martine Froger, la candidate du RN, de LR et de Renaissance

Martine Froger, la candidate du RN, de LR et de Renaissance

Les législatives de 2022 n’offraient peu de chance aux partis de gauche et de centre gauche, s’ils n’avaient pas eu cette capacité de se fédérer autour de candidats uniques. La NUPES a permis de minimiser le nombre des députés LR et Renaissance à l’Assemblée Nationale. La gauche ne pourra revenir au pouvoir que si elle est unie. Qu’entendons-nous par gauche dans ce pays ?

Si la gauche politique est clairement incarnée par LFI et une minorité d’EELV, le centre gauche est incarné aujourd’hui par le Parti Socialiste et la majorité d’EELV. L’extrême-gauche, contrairement aux dires de ce triste sire LR de l’Intérieur est réservée historiquement au NPA et à Lutte Ouvrière. Quant à Cazeneuve, Mayer-Rossignol, Hollande, Valls et les autres, ils ont, de mon point de vue, par leur politique, par leur discours, définitivement glissé vers le centre-droit. D’ailleurs, je ne vois plus ce qui les sépare de Macron. Qu’ils assument ! Martine Froger dimanche dernier, a été élue sur consigne du RN, des LR et de Renaissance. La droite sait choisir son camp.

Au vu de derniers sondages, si la gauche reste unie dans le format de l’alliance constituée à l’occasion des dernières législatives, en cas de dissolution, c’est Mélenchon qui sera le 1er ministre. Il semblerait que cette perspective n’enchante guère les macronistes et l’aile droitière du Parti Socialiste. En y regardant de plus près, à vouloir faire exploser l’alliance à gauche, l’objectif est, autant chez les macronistes que l’aile droitière du PS, de tout faire pour amener le RN aux manettes à l’insu de leur plein gré. Bande d’andouilles ! Ces abrutis patentés, à l’image du camarade Fabien Roussel, n’en ont même pas conscience. A moins que… Depuis 1945, les communistes français ont toujours préféré avoir en face d’eux une droite dure pour continuer à exister, avec laquelle ils gazouillent dans les exécutifs locaux.

Le discours sur la gauche transformée en un groupuscule de terroristes intellectuels par le menteur de l’Intérieur, Gérald Darmanin, devrait amener nos ex-camarades à réfléchir. J’ai même entendu notre 1er coco en chef en appeler au sursaut républicain, sous-entendant que le camarade Mélenchon et ses ouailles auraient quitté la République. Contrairement à la Marine nationale ? Pour nous éviter le RN, la seule solution, c’est l’union à gauche. Et la seule union possible pour les gens de centre gauche, de gauche et d’extrême-gauche qui veulent un changement dans ce pays, c’est la NUPES.

2 replies on “ Martine Froger, la candidate du RN, de LR et de Renaissance ”
  1. Je ne vois pas comment tu peux écrire ceci : « Au vu de derniers sondages, si la gauche reste unie dans le format de l’alliance constituée à l’occasion des dernières législatives, en cas de dissolution, c’est Mélenchon qui sera le 1er ministre. » Non, les récents sondages montrent que la majorité relative actuelle resterait la majorité relative et que Nupes gagnerait une dizaine de députés. Donc, fatalement, tout le reste du raisonnement est biaisé. En outre, pour obtenir une majorité, il faut ratisser large, ce que dit Roussel à juste titre.

    1. @Nicolas

      Roussel cherche à déglinguer la NUPES dont il a su bénéficier au moment des élections. Sans cette alliance, il n’aurait pas beaucoup de députés. Les communistes ont toujours historiquement préféré la droite à la gauche. Le dernier sondage montre que les deux partis arrivant en tête sont la NUPES et le RN, avec 26% chacun. Et, en cas de 2e tour NUPES/RN, Renaissance et LR – sauf Ciotti et quelques unes de ses ouailles – appelleront au front républicain et donc à voter NUPES.

      Les macronistes et leurs affidés (Cazeneuve, Hollande, etc) ne veulent pas du leadership de LFI sur la gauche et ils préfèrent dans ces conditions que la gauche perde en faisant le lit du RN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *