Merci à toi, l’ami Jacques

C’est grâce Thierry que j’ai découvert à 17 ans,  sur le tard, la musique et la voix de Jacques Higelin, bien après le jazz New Orleans, le Gospel, le Blues, les Rolling Stones, Pink Flyod, AC/DC, Led Zeppelin et tant d’autres. J’ai très vite acheté les albums Higelin (1982), Jacques Crabouif Higelin (1971), Champagne pour tout le monde (1979), les Inedits (1970). Malgré sa proximité avec des chanteurs comme Charles Trenet, Higelin n’a jamais cherché à imiter, comme d’autres ont voulu singer le rock venu d’outre atlantique. Sa musique était joyeuse, lunaire.  Prenez le temp d’écouter « I love the queen« , « Tiens, j’ai dit tiens« , « Dans mon aéroplane blindé« , « Sa dernière cigarette« , « Jack au banjo« , « Nascimo« , etc.

Et puis, le temps m’a éloigné de Jacques Higelin. Sa voix, trop éraillée, manquait à mon goût de mélodie. J’avais cette triste sensation qu’il s’était vidé de sa substance créatrice.

Pour dire un petit coucou à Jacques, j’ai choisi cette magnifique reprise de la foule, interprétée en duo avec Agnès Jaoui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *