Pourquoi avoir cédé encore une fois à la panique ?