Chirac : ma détestation de l'homme politique