Précarité énergétique

Précarité énergétique

En 48 heures, la température extérieure a fait un bon de 18° : -7° dimanche matin ; 11° ce matin dans notre beau département de l’Eure. Pendant une semaine, nous avons eu un mal de chien à chauffer nos maisons. Les granulés et le bois sont devenus chers : plus de 9 euros pour les granulés ; 70 euros le stère pour du bois non séché en 50 cm ! Le bois que j’ai récupéré ne m’aura pas été de grand secours : il ne chauffait pas. Le matin, nous avions 14-15° à la maison et il fallait attendre la soirée pour disposer d’une température de 19°.

L’effort de chauffage pour les familles aura été considérable et il aura fait des trous dans le porte-monnaie. Du fait de l’inflation et du renchérissement du coût de l’énergie, la majorité des gens ont décidé de se restreindre à fêter Noël le 25. Pour faire simple, le cœur n’y est pas. Nous avons la tête ailleurs, du côté du compte en banque. Nous prenons conscience de notre précarité.

Alors que le nucléaire et les énergies renouvelables représentent 36% de notre consommation globale énergétique, nous continuerons d’avoir besoin de pétrole, de gaz et de charbon. Je suis affligé de voir que l’industrie automobile continue de vendre des SUV et des 4×4, dont la prise au vent engendre une surconsommation d’énergie et une pollution contribuant avec efficacité au réchauffement climatique. Ces choix sont avant tout conditionnés par une population vieillissante en demande de confort, incapable de monter dans une voiture bas du cul. Je suis également affligé que nos autorités politiques ne fassent pas  de l’isolation de tous les bâtiments et de tous  les logements la priorité absolue de leur action, préférant consoler un Mbappé, riche à millions, de la frustration de sa défaite face à l’Argentine. A chacun ses priorités !

2 replies on “ Précarité énergétique ”
  1. Étrange, je croyais que le Linky, les LED, le chauffe-eau thermodynamique, le radiateur connecté et la concurrence des fournisseurs d’électrons allaient faire baisser nos factures. Zut alors.

    P.S : Au-delà de 50 euros la stere, quand elle est pas sèche, c’est effectivement une escroquerie.

  2. Tu devrais opter pour l’achat de polaires, de chaussettes russes et de pantalons de randonnées d’hiver
    avec ça sur le dos, tu tiens le 14-15° tranquillou

    a mi journée une bonne eau de malt (2 doses) et hop !! tu fais un doigt d’honneur aux gangsters, aux escrocs que tu appelles toi « zautorités »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *