Présidentielle : la dynamique dans le camp de la Marine nationale

Présidentielle : la dynamique dans le camp de la Marine nationale

A force de discours creux sur l’Ukraine, Foutriquet 1er amorce une dégringolade dans les sondages. La dynamique électorale a changé de camp, depuis que le gasoil a pris 65 centimes à la pompe. De là où il est, déconnecté du monde réel des sans dent, il ne voit pas la colère qui gronde. Une colère sourde… Les prix explosent au niveau du carburant, des matériaux. Du coup, les Français renoncent à faire leurs aménagements et leurs voyages prévus de longue date. Et ce ne sont pas les 15 centimes – 18 pour les métropoles – de remise au litre qui vont éteindre la grogne !

De son côté, la Marine nationale ne fait aucun faux pas, y compris sur l’Ukraine, apparaissant plutôt modéré par rapport aux propos extrémistes d’Eric Zemmour sur l’Islam et le grand remplacement. Tata Marine n’est d’ailleurs pas mécontente de lui avoir refourgué Marion, sa nièce embarrassante. Si j’avais un sérieux doute quant au père, je n’ai jamais cru que MLP était fasciste et raciste. Et d’ailleurs, une femme qui aime les chats peut-elle être fondamentalement mauvaise ? Hitler, lui, n’avait que des chiens. ;+)

Sa stratégie de dédiabolisation était donc le bon choix Madame, le bon choix Mademoiselle, le bon choix Monsieur. La bougresse semble avoir appris de ses échecs précédents et son observation quotidienne des félins lui aura appris à retomber sur ses pattes. Elle ne s’est d’ailleurs pas affolée quand elle a vu Maître Connard, Nicolas Benêt, puis la p’tite Maréchal Nous Voilà quitter le navire. La 5e République est d’essence parlementaire et il faudra une majorité à l’Assemblée Nationale pour que la fille du borgne puisse réellement gouverner la France, si elle devait l’emporter face à Macron le 24 avril. Il n’y a donc pas de crainte particulière à ce qu’elle devienne la 1ère femme élue Présidente de la République française.

Au 2e tour, sachez que nous ne jouerons plus aux castors. Le camp du bien a du souci à se faire.

3 replies on “ Présidentielle : la dynamique dans le camp de la Marine nationale ”
  1. Si les gens qui luttent contre le nationalisme sont le camps du bien, très bien. Et tu as peut-être mal lu les billets de nos amis Elodie et Stéphane : ils portent essentiellement sur le premier tour mais la conclusion est que le second tour sera « provoqué » par les erreurs de la gauche.

    1. Stéphane et Élodie ont déjà écrit qu’ils n’entendaient plus jouer les castors. Je crois que beaucoup de gens de gauche, au mieux, s’abstiendront au 2e tour.

      Je t’ai mis en lien, non pas sur l’expression du « camp du bien », mais par rapport à l’inquiétude qui se dégageait de ton billet d’hier. Et je pense sincèrement que tu as raison. Cette fois, la Marine nationale est aux portes du pouvoir. Les circonstances – et la détestation de Macron – sont avec elles.

      C’est sûr qu’en votant Macron, les gens vont permettre que nos intérêts économiques soient défendus partout dans le monde grâce à McKinsey et aux fermetures d’usine en Russie, grâce à notre dépendance à l’uranium.

      1. J’aime beaucoup la conclusion ironique qui suit « C’est sûr qu’en votant Macron »
        Il paraît évident qu’au second tour, beaucoup d’anciens castors vont s’abstenir ! Et que bien plus de gens de gauche qu’en 2017 trouveront la Marine plus écolo, plus empathique et bienveillante à l’égard des sans dents et moins arrogante que Jupiter. Comme prévu dès son élection par nombre d’entre nous, il lui a ouvert un boulevard présidentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.