Proposition indécente

Proposition indécente

J’ai revu récemment « Proposition indécente« , le film d’Adrian Lyne, avec notamment la très belle Demi Moore, Robert Redford et Woody Harrelson, enrobé des rondes de la musique de John Barry. Je vous fais le pitch.

Diana et David s’aiment d’amour tendre. Mais comment s’y prendre quand on est la tête dans l’eau ? Alors, ils s’essaient au casino, où ils rencontrent John, un milliardaire qui tombe sous le charme de Diana. Et c’est là que les choses se gâtent ! John va proposer aux deux impétrants – qui ont marché dedans du pied droit – de partager une nuit avec Madame. Calamitas, fatalitas. Ils acceptent que la dame couche avec le Môsieur pour la coquette somme de 1 million de dollars. De quoi mettre du beurre dans les épinards. J’ai dit… DANS LES EPINARDS !

Elle part en hélico rejoindre John sur son yacht. La nuit se passe. Plutôt bien. Elle revient à terre, un peu ébouriffée. David – le mari de Diana – devient fou de jalousie, rongé par le remords. Il comprend que sa femme a trouvé en John un partenaire sexuel « compatible ». Alors, il la quitte. Elle va donc rejoindre John, avec lequel elle aura loisir de faire gazou-gazou. Le milliardaire n’est pas homme à se contenter d’un bon coup. Il veut l’amour de Diana et comprend qu’il ne pourra jamais obtenir d’elle l’amour qu’elle a pour David. Magnanime, il ne la retient pas pour qu’elle aille retrouver son amour de toujours. Vous suivez.

La question que pose ce film est la suivante. Le sentiment amoureux est-il soluble dans une basse question de compatibilité sexuelle ?  Vous avez toute la nuit pour y réfléchir. Je ramasse vos copies demain matin.

4 replies on “ Proposition indécente ”
  1. Moi, ce qui m’étonnera toujours c’est qu’on puisse avoir envie de coucher avec Demi Moore qui, personnellement, me laisse le bitogramme totalement plat.

    Comme quoi, les Goux et les couleurs, hein…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *