Quand Macron choisit ses adversaires pour 2022 !

Quand Macron choisit ses adversaires pour 2022 !

C’était en mai 2020. Emmanuel Macron, par un de ses conseillers, faisait savoir qu’il redoutait la candidature d’un Zemour, Raoult ou Hanouna. Pourquoi pas Mickey et Minnie pendant qu’il y est ? Et puis, en septembre, c’est un visiteur du soir du Président qui s’est épanché : Emmanuel Macron claquerait des dents à l’idée de la candidature de l’actuelle maire de Paris. Et puis, il y a eu ces attaques contre Eric Piolle, pour inciter les écolos à le choisir comme candidat. Et, là maintenant, Blanquer, Darmanin et, avec eux, la meute des députés LaREM s’en prennent à l’islamo-gauchisme de Jean-Luc Mélenchon. On peut tout reprocher au leader de la France Insoumise, sauf d’être un ennemi de la République française ! S’il se présente, il enlève de fait toute chance à un candidat issu de la gauche de figurer au second tour de la Présidentielle.

La campagne pour 2022 a donc commencé 2 ans avant qu’elle n’ait lieu. Et Macron cherche à nous imposer ses adversaires comme des évidences. Pas un mot sur Marine Le Pen : elle sera candidate et n’a aucune chance de l’emporter ! Pas une seule attaque contre la droite. L’OPA qu’il a lancée contre elle dès 2017, la nomination d’Édouard Philippe et de Jean Castex, de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin amène les LR à se poser la question d’une candidature commune avec LaREM. C’est le scénario privilégié par l’exécutif et le Président fait beaucoup d’efforts pour parvenir à ses fins. Alors qui redoute-t-il, en vérité ? Édouard Philippe est en embuscade et ce serait un redoutable adversaire, capable de le faire tomber dès le 1er tour. Le général de Villiers ? Cet homme n’a aucun charisme, sauf dans l’esprit de quelques gilets jaunes réclamant l’ordre après avoir foutu le bordel.

Dès le 30 mars, Arnaud Montebourg est intervenu régulièrement dans les médias pour éviter de se faire trianguler par un pouvoir dépassé, dont les idées néo-libérales et la pensée liquide sont à ranger dans les enclos de Jurassik Park. L’ancien ministre de l’économie est dans le bon timing par rapport à 2022. Car, la crise sanitaire est venue bouleverser ce vieux monde incarné par Emmanuel Macron et sa clique d’éditocrates. La France, avec ce Président, est en train de s’effondrer : 107 milliards de déficit commercial selon les données d’Eurostat entre septembre 2019 et août 2020. La crise sanitaire a bon dos. Macron cherche à nous raconter une belle histoire et à nous enfumer comme en 2017, alors que la réalité nous montre son incompétence et son incurie !

1 reply on “ Quand Macron choisit ses adversaires pour 2022 ! ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *