Tu parles d'une renaissance...

re-Borne : tu parles d’une renaissance…

En Manga, Reborn est le pire tueur à gages dans le monde de la mafia. Dans la vie politique française, re-Borne incarne, plus que d’autres, la pire tueuse du modèle social français issu de la 2e guerre mondiale, représentante d’une oligarchie ploutocrate mue par un népotisme de classe.

Macron a donc choisi de reprendre 13 anciens ministres ou secrétaires d’État du gouvernement Castex. Pas les meilleurs. Il en a profité pour nommer son ancienne conseillère, Rima Abdul Malak, à la culture. Au total, sur 27 ministres et secrétaires d’état, 14 ont été recyclés. Ce serait dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures… La tendance serait à l’écologie de pacotille, à coup de constructions de nouveaux EPR aux aciers fissurés et aux déchets à très haute activité non enfouissables. Le nucléaire serait même une énergie propre et sûre, me souffle notre nouvelle Élisabeth – comme ses pieds – dans l’oreillette. Tchernobyl et Fukushima ne seraient que de lointains souvenirs. Depuis, la connerie humaine aurait disparue et la nature serait devenue plus sûre, comme vous pouvez le voir en Irak, en Inde et au Pakistan.

La seule renaissance à laquelle nous espérons, c’est celle de cette gauche réunie autour d’un accord qui, sans lui, aurait permis à Mohamed Bouhfas de se présenter à Lyon. La gauche est bien partie pour peser dans le nouveau parlement. Contrairement à 2017, Mélenchon a bien eu raison de ne pas s’apitoyer sur son sort pour remonter au front et c’est plutôt bien réussi. Deux très bonnes copines sont candidates dans la 2e et la 3e circonscription de l’Eure, sur une liste d’union de la gauche. Chez nous aussi, la gauche a su se réunir ! Aujourd’hui, les macronistes et leurs affidés, conscients du danger, tâchent de mettre en avant le burkini aux côtés de l’extrême-droite zémouriste, tout en nommant des ministres issus de la diversité pour tenter d’accrocher le vote musulman. Franchement, entre nous, croyez-vous qu’il n’y a pas de sujets plus importants ? Laissons les préfets faire ce qu’ils ont à faire en invalidant les votes clientélistes des conseils municipaux sur cette question qui concernent l’autorisation du burkini dans les piscines municipales et son interdiction sur les plages.

La priorité aujourd’hui, c’est que nos copains, candidats sur les listes d’union de la gauche, soient élus le 19 juin. Je croise les doigts pour Dorine et Nathalie, ces femmes de la renaissance de la gauche dans notre département !

 

 

2 replies on “ re-Borne : tu parles d’une renaissance… ”
  1. En 2020, Borne qualifiait l’arrêt de Fessenheim comme un geste écolo, un premier pas pour baisser la part du nucléaire à 50 %. Aujourd’hui, ce gouvernement veut construire des EPR. Même si je ne partage pas votre position sur cette énergie, il faut reconnaitre que nous sommes vraiment gouvernés par des bipolaires ; leur « gestion » de la COVID nous l’avait déjà montré. Ces gens sont hautement toxiques et font quotidiennement subir à ce pays une sorte de Tchernobyl politique. Hélas, la plupart des Français ne peuvent pas évacuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.