Revoyons les ZFE et bonne année 2023 !

Revoyons les ZFE et bonne année 2023 !

J’étais à fond pour les ZFE jusqu’à ce que je me rende compte qu’à peu près tous les familles installées à la campagne disposent d’au moins un véhicule en très bon état incompatible avec les vignettes Crit’Air 1 et 2.

Il y a un paradoxe. Là où le Porsche Cayenne essence de 440 CV bénéficie d’une vignette Crit’Air 1 avec 268g de CO2/km et une consommation moyenne de 10 l/100km, la Renault Clio 4 1.5 dci 90 ch – 3.4 l/100 et 90g/km – se situe en catégorie 2. L’écologie pour les bobos en quelque sorte et les écolos qui roulent en véhicules Tesla, alimentés par nos réacteurs nucléaires…

L’industrie américaine n’a jamais su faire de moteurs diesel. Inquiets de voir les motoristes européens et japonais écraser leur propre industrie, les États-Unis ont trouvé un moyen efficace de détruire nos savoir-faire et nos compétences, en nous expliquant que le diesel avec un filtre à particules, un pot catalytique et l’AdBlue est plus polluant que l’essence. Et dire que certains d’entre nous ont réussi à croire à ces balivernes !

Sinon, à part çà, je n’ai pas regardé les vœux de notre Président. Je ne le supporte plus.

Et  je vous souhaite une bonne année 2023 ainsi que tous mes vœux de réussite professionnelle et personnelle.

3 replies on “ Revoyons les ZFE et bonne année 2023 ! ”
  1.  » Sinon, à part çà, je n’ai pas regardé les vœux de notre Président. Je ne le supporte plus. »

    Tu n’es pas tout seul, je me demande même quel est l’audimat.

  2. Au début du XXᵉ siècle, Henry Ford a innové en faisant en sorte que sa Ford T soit accessible au plus grand nombre. Aujourd’hui, la bagnole électrique est, comme nombre de bidules technos, un facteur d’exclusion. Pour être « abordable », elle doit être fabriquée en Chine ou en Inde, fortement subventionnée et rendu obligatoire. On progresse. Au rythme du Shadok.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *