Rouen, une métropole en panne !

Depuis 2004, l’essentiel de mon activité se fait hors de Normandie. Le phénomène s’est accéléré à partir de 2008. La plupart des sièges sociaux des industries de la vallée de Seine, du fait d’une accélération de la mondialisation et de la concentration capitalistique qui l’accompagne, ont migré à l’étranger ou à Paris, dans le meilleur des cas. Bref, nous n’avons plus d’acheteurs en face de nous. Ou si peu.

Alors que je baguenaudais sur Internet, je suis tombé malencontreusement sur une étude relative à l’emploi dans et autour des métropoles françaises qui corroborent ma perception de la réalité du tissu économique rouennais. Le verdict est sans appel, je cite : « Ni la métropole, ni les territoires environnants ne connaissent une dynamique de l’emploi favorable. » De fait, mon activité se concentre aujourd’hui sur un grand U composé de Rennes, Nantes, Brest, Niort, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Lyon et Strasbourg.

Rouen, une métropole en panne !

1 reply on “ Rouen, une métropole en panne ! ”
  1. Bonjour Denis,
    Je fais le même constat que toi et cela concerne tous les secteurs d’activité. La Métropole de Rouen n’attire plus. Il faut du soleil pour avoir une vie agréable et de très nombreuses possibilités pour travailler. Sur cette zone, c’est le désastre économique qui ne veut pas être vu par les élus de la métropole. Ne rien voir, ne rien et ne rien entendre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *