Sous les applaudissements et les klaxons

Sous les applaudissements et les klaxons

C’est la 2e manifestation de ma vie à laquelle j’ai participé hier après-midi à Rouen contre cette idiotie de passe sanitaire. Oui, une idiotie sur le plan sanitaire. Dans le Doubs, 85 personnes ont été contaminées dans une boîte de nuit. Pour rappel, le passe sanitaire vous autorise à entrer en boîte quand vous disposez d’un test PCR négatif de moins de 48 heures ou lorsque vous êtes vacciné. Il est fort peu probable que la personne dotée d’un test PCR négatif était infectée au moment d’entrer dans la boîte.

Donc, la manifestation est partie de l’hôtel de ville de Rouen dans la joie et la bonne humeur vers 14 h 30 et nous aurons marché durant 3 longues heures. Selon les organisateurs, nous étions 4500 personnes à piétiner les pavés de cette bonne vieille ville de Rouen. Les renseignements territoriaux fort nombreux étaient présents tout au long de la manifestation à filmer, à compter, à scruter. Sur le parvis de la cathédrale, il y avait, en fin de cortège où je me trouvais alors, une dame qui arborait une étoile jaune. Je suis allé la voir en lui demandant de la retirer. Je lui ai dit qu’elle était l’idiote utile du système et que les médias allaient s’emparer de sa sottise pour la montrer en bête de foire. Elle m’a dit que c’était sa liberté. Reparti en tête du cortège qui s’ébrouait à vive allure, je suis tombé sur les décérébrés de Civitas qui devaient en avoir, je présume, après les vaccins OGM à protéine recombinante, à ARNm et à Adénovirus. Sur ce coup-là, ils n’ont peut-être pas complètement tort.

La manifestation était bon enfant. Toutes les classes d’âge, toutes les catégories socio-professionnelles étaient représentées. Entre manifestants, nous avons beaucoup échangé sur les valeurs de notre République mises à mal par tous ces dispositifs liberticides. Il y avait des gens vaccinés, non vaccinés, masqués, non masqués. Parmi les non vaccinés, nombreux étaient, comme moi, à attendre le vaccin Valneva pour que nous sortions de notre statut de 2e zone. Nous n’étions pas, en plein air, tenus de porter le masque. Malgré tout, dès que je parlais à moins de deux mètres des gens, je le mettais systématiquement ! J’ai discuté avec un podologue. Refusant de se faire vacciner avec de l’ARNm ou avec un adénovirus, il m’a dit qu’il arrêtait son activité le 15 septembre, tout comme sa femme dentiste de sont état dans une grande ville seinomarine. Il est en procédure contre son ordre. Il m’a expliqué que deux de ces clientes apparemment en très bonne forme, âgées de 83 et de 90 ans étaient décédées une semaine environ après leur 2e injection du Pfizer. Le hasard et la nécessité sans doute. Tous les témoignages que j’ai entendus étaient tous sujets à caution sur la révolte qui grondait au sein de la gendarmerie, des forces républicaines de sécurité. Du grand classique parmi des gens devenus des professionnels de la manifestation depuis octobre 2018.

Et puis, il y eut ce moment de communion exceptionnel au CHU de Rouen où nous sommes arrêtés. De nombreux personnels soignants sont alors descendus et ont applaudi les manifestants. Les manifestants, en retour, ont applaudi les personnels soignants. Nous avons entonné une Marseillaise et la manifestation a pu reprendre son cours naturel. De nombreux automobilistes klaxonnaient. Les commerçants apeurés étaient sortis de leur magasin. L’un d’entre eux avait peur pour ses poulets grillés qu’il s’empressait de retirer de la rôtissoire posée dans le domaine public. Aucun incident n’est venu émailler cette manifestation de bon pères de famille. Samedi prochain, je retournerai manifester sans état d’âme. La bonne nouvelle est que le syndicats viennent enfin de bouger et que les personnels de soin sont entrés en grève dans de très nombreux hôpitaux. La mauvaise, c’est que les partis de gauche réclament des mesures encore plus liberticides comme l’obligation vaccinale. Il est temps que toute cette guignolerie s’arrête, n’est-ce pas ?

1 reply on “ Sous les applaudissements et les klaxons ”
  1. Rien à dire les gens commencent à piger en espérant que ce n’est pas trop tard,
    Autant que vous sachiez que dans nombre d’endroits, les manifs ne sont que la partie émergée des mouvements de résistance à l’arnaque télésanitaire

    Le plus drôle qu’il faudrait m’expliquer, c’est à propos de votre renvoi à la boite du Doubs. Si vous étiez un ultracrépidarianiste de plateau télé j’aurais eu plein de questions à vous poser avec la probabilité sérieuse d’être coupé à la 2eme….

    Cette arnaque a été tellement bien montée que les personnes qui n’ont pas compris le départ sont destinées à se faire manipuler longtemps sur les mêmes principes de base avec des modifications périodiques sur des mots ou des indicateurs arrangés à la baisse puisque le principe c’est de maintenir un état d’urgence de catastrophe dont les limites n’a jamais été définies d’ailleurs, ce qui est tout l’intérêt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *