Soyons tous positifs.

Soyons tous positifs.

Alors que plus de 90% des plus douze ans sont désormais sont vaccinés, l’explosion des cas de COVID n’est pas due au hasard. Ni la 3e dose, ni encore moins la 4e n’empêcheront les vaccinés d’être contaminés par le virus OMicron. Ils le sont déjà très largement par le Delta. Dans de très nombreux pays, les morts du – ou avec le – COVID sont hélas vaccinés. Allez expliquer aux familles de ces gens que l’ARNm les a protégés d’une forme grave de la maladie !

Les données en provenance d’Afrique du Sud et du Royaume-Uni montrent que le virus OMicron serait bien moins dangereux que le Delta, lui-même bien moins virulent que ses prédécesseurs. Le nombre de personnes en réa serait divisé par 10. De très nombreuses voix s’élèvent contre le choix de la vaccination en population générale. Elle serait même contre-productive, selon l’étude réalisée par les professeurs Fantini et Sabatier. J’espère juste qu’une fois encore, nous n’ayons pas joué aux apprentis-sorciers et que les vaccinés ne soient pas les prochaines victimes d’une décision politique imbécile. Il n’y a rien de sanitaire et de scientifique dans les avis délivrés par le Conseil… scientifique dirigé par le Président du Comité Consultatif National d’Éthique… en toc.

Or, la seule réponse de nos gouvernants européens corrompus et accessoirement incompétents, c’est de nous confiner, de nous masquer, de nous vacciner à tour de bras, là où il faudrait désormais laisser le virus circuler dans la population. Il ne sert à rien de vacciner les moins de 65 ans qui ne présentent aucune comorbidité. Nous sommes chez les fous, des fous dangereux qui ont permis aux non vaccinés de se faire contaminer par les vaccinés du fait de la mise en place du passe sanitaire. Le plus inquiétant est, à l’exception de quelques sénateurs LR, de LFI, du RN, le silence assourdissant d’une classe politique qui serre les fesses à l’approche de la Présidentielle et surtout des législatives. Le PCF et le PS sont même dans la surenchère électoraliste en demandant la vaccination obligatoire en population générale. Ces gens n’auront plus jamais ma voix. Depuis le début, je n’ai jamais compris que mes amis écolos, vent debout contre les OGM, acceptent l’utilisation de vaccins à matériel génétique sur l’homme. Des écolos de mes deux…

Le passe vaccinal est une impasse. Nous ne pourrons pas vacciner 52 millions de personnes tous les 3 mois comme le préconise la HAS, avec un virus qui échappe de plus en plus à un vaccin dont la souche utilisée est toujours celle d’octobre 2019. Il est temps de nous foutre la paix, de lâcher l’affaire et de soigner les gens avec autre chose que le paracétamol.

7 replies on “ Soyons tous positifs. ”
  1. Il est certain que prendre pour argent comptant la proposition d’étude publiée avec la mention précisant que c’est une prépublication qui n’a pas encore été confrontée au débat avec les pairs ainsi qu’il en est prévu dans le monde scientifique, ça fait tout à fait sérieux.
    Juste pour rappel, il y a bientôt deux ans, une publication volontairement potache avait été publiée sur une revue considérée très sérieuse qui relatait l’effet de l’HCQ sur les conducteurs de trottinettes avant d’être dépubliée devant l’éclat de rire planétaire.
    Il est vrai quer prépublications et publications sont payantes.

    1. De Jean Bernard, 1er Président du Comité Consultatif National d’Éthique :

      « Quand vous hésitez entre deux opinions, choisissez celle qui a le plus petit nombre de partisans, vous avez des chances de choisir la bonne. »

      Je choisis la bonne.

  2. Il ne faut pas nier l’évidence expérimentale: la vaccination sert chez les personnes et les animaux fragiles mais pas trop quand même (fin de vie, malbouffe et élévage trop intensif). Par contre il est évident qu’il faut ouvrir les vannes à OMicron, il travaille pour notre immunité dite « collective » et peut transformer l’épidémie en endémie banale, quels que soient les variants qui en dériveront. Dès le début, je l’avais anticipé au bout de 3 années donc je suis content de voir que c’est un coronavirus comme les autres, Ouf !

  3. La célèbre citation de Jean Bernard serait bienvenue si elle s’appliquait au cas présent.
    La recherche médicale n’est pas une opinion, c’est un élément de la recherche scientifique qui s’appuie donc sur des éléments factuels et reproductibles et confrontés au regard d’autres scientifiques spécialoistes des mêmes recherches.

      1. Sauf que ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit.
        Je parlais de la publication d’une étude potache qui aurait dû être relue avant d’être éventuellement publiées.
        HCQ ? je n’ai aucune opinion à son sujet sachant que je ne suis ni médecin ni pharmacien. Je me dis que la proposition a eu le mérite d’être faite et ce est contestable reste dans l’étude avancée qui ne correspond pas du tout aux exigences de la Recherche Scientifique.

        1. Ici, une étude sur la réduction de la mortalité du fait de l’application du traitement précoce HCQ+AZH.
          https://rcm.imrpress.com/EN/10.31083/j.rcm2203116

          L’efficacité des traitements précoces à base d’HCQ.
          https://academic.oup.com/aje/article/189/11/1218/5847586

          En mars 2020, même le Conseil d’État avait demandé de faire des stocks d’HCQ+AZH.
          https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/coronavirus-tribunal-administratif-estime-fondee-requete-ugtg-817348.html

          Les autres traitements à associer à l’hydroxychloroquine :
          https://www.cureus.com/articles/76496-therapies-to-prevent-progression-of-covid-19-including-hydroxychloroquine-azithromycin-zinc-and-vitamin-d3-with-or-without-intravenous-vitamin-c-an-international-multicenter-randomized-trial

          Le Nebraska autorise les traitements précoces et notamment l’HCQ.
          https://www.francesoir.fr/politique-monde/nebraska-procureur-enquete-autorise-les-traitements-precoces

          Même les Russes s’y mettent.
          http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2021/11/10/39213856.html

          Incroyables, tous ces pays qui continuent d’utiliser l’HCQ !
          https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-pays-ou-lhydroxychloroquine-est-recommandee/

          Une étude co-signée par Delfraissy sur le 0 effet secondaire de l’HCQ correctement dosée :
          https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32977856/

          Une étude intéressante sur la manière dont la HCQ agit sur le COVID :
          https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC8381687/

          Concernant la démarche scientifique, vous voulez sans doute évoquer l’étude bidonnée publiée dans le Lancet qui a amené les autorités sanitaires et politiques à interdire aux médecins de prescrire l’HCQ. Quand on voit la différence de mortalité entre l’AP-HP et l’IHU (divisée par 4), sincèrement, je me demande où sont les scientifiques et les soignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.