Têtes à claque

Têtes à claque

Je ne sais pas si c’est un effet bénéfique du grand claquemurage de France. Toujours est-il que le liste des gens qui m’agacent a une fâcheuse tendance à s’allonger ces derniers temps.

Je ne supporte plus…

Tous ces gens, ces institutions, ces irresponsables de l’hypercompétence qui vous prennent de haut, tout en n’ayant aucune solution à vous apporter à des problèmes rencontrés dans nos écoles rurales ;
tous ces hauts-fonctionnaires, ces directeurs, ces préfets, ces députés, ces sénateurs, ces ministres, ces présidents qui pensent que la communication sans solution serait la solution.

Tous ces veaux, dindes et moutons réclamant deux mois de confinement supplémentaires et vous expliquant que le vaccin serait le remède à la crise sanitaire  pour un virus non immunisant et un taux de mortalité de 0.03% sur la population mondiale au cours de la dernière année à comparer avec un taux de mortalité générale de 0.7% ;
tous ces copains qui passent leur temps sur Facebook à dire que Didier Raoult serait un charlatan, évoquant ma grande subjectivité et leur remarquable objectivité ;
L’ANSM qui a refusé la commercialisation d’un spray à base d’eau ionisée, à appliquer en prévention de vos rencontres sociales ;
Tous ceux qui nous expliquent, contre les faits, que le traitement Hydroxychloroquine+Azithromycine serait inefficace dans la prévention des formes graves de COVID-19.

Tous ces blogueurs qui se font plaisir à stigmatiser l’islamo-gauchisme dans leur salon virtuel, alors qu’il nous faudrait agir vigoureusement et par tous les moyens contre l’Islam politique, cette nouvelle vérole enkystée dans la tête de gamins ne sachant ni lire, ni écrire, ni parler l’arabe et le français.

Celle qui me ressasse tout l’intérêt des micro-séries, alors que je n’aime que le format contraignant d’un film de cinéma d’une durée maximale de 2 h 15.

Les gamers s’écharpant plusieurs heures par jour sur les jeux vidéo tout en affirmant ne pas être addicts, alors que leur addiction les a faits décrocher au collège et au lycée ;
tous ces geeks heureux de croire à la légalité de licences Windows achetés à moins de 5 euros ;
tous ces libristes nous ânonnant que Linux serait plus sûr que Windows, a priori.

Les pro-nucléaires, les promoteurs des pesticides, Eric Piolle et Pierre Hurmic, Eric Zemmour et Michel Onfray.

Tous ceux, en général, qui passent leur temps à nous dire, contre les faits, que la réalité n’a pas eu lieu.

NB Étant non violent par nature et ayant de surcroît une empathie naturelle pour toute cette bêtise humaine qui est aussi la mienne, je tiens à vous préciser que je ne passerai jamais à l’acte.

4 replies on “ Têtes à claque ”
  1. Vous avez oublié plein de monde, mais il faut mettre à l’horreur la bande d’astrologues algoritmeurs d’épidémies qui se plantent tout le temps , et qui grâce à leurs cerveaux torturés par des régiments araignées, ont réussi à réhabiliter la thèse à Elisabeth Tessier qui a été décriée à son époque..

  2. Heu pas la peine de frimer au dessus de la mêlée ( perso j aine regarder les filles sur la plage 😉 ! Moi je reste Linux de preference Debian car je suis inculte binaire ! Et que j’en ai eu ma claque de me faire gruger par apple mc intosh, puis windows. Je te préviens, à la moindre remarque, je me remets à la machine à écrire ou au silex ! Comment veux que les pauvres hères puissent apprècier en réelle connaisance de cause et objectivité les plus et les moins des OS, softs et hards sans parler des GAFAM et autres baise-couillons et baise-couillonnes. Toutes les notices sont en langue shakepearienne et mon engliche est plus que médiocre… Et, comme en ce pays, on a été incapable de produire le moindre truc decent (ordi, reseau grand public etc…) et tricolore etc.. Donc j essaie de me dépatouille en dehors des systèmes propriétaires et commence à m extraire de la fange gafamienne. La bise amicale de Bretagne

    1. Je ne parlais pas des utilisateurs des systèmes Linux, mais bien de ceux qui, du haut de leurs certitudes, ne savent pas configurer AppArmor ou les Common Groups. c’est tellement compliqué à faire que personne ne le fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *