Un objectif de guerre russe inacceptable

Un objectif de guerre russe inacceptable

J’ai écouté complètement l’interview de Jean Lopez donnée à André Bercoff. Elle vous permettra de comprendre les raisons profondes de l’échec de l’offensive russe au printemps 2022. Pour l’essentiel, il est dû à l’absence de réserves côté russe (120000 hommes) et à la faiblesse de la chaîne logistique. En voulant aller à Kiev, l’armée russe s’est affaiblie en perdant ses forces d’élite au point où l’Ukraine a pu mener une contre-offensive au cours de l’été dans le Donbass. Une chose est sûre : cette guerre russe contre l’Ukraine durera et trouvera une solution à l’extérieur du champ de bataille.

L’objectif de Poutine est de démilitariser l’Ukraine et d’y imposer un régime à sa main. Le peuple ukrainien a le droit à disposer d’une armée. La stratégie russe de février 2022 était de prendre le contrôle de Kiev par une victoire extraordinaire, croyant dur comme fer à la désintégration politique et la non-volonté de combattre de son adversaire. Si l’objectif – inacceptable – est resté le même, la stratégie a changé et la guerre côté russe est passée en mode opératif. Avec leurs gazo-pétro-roubles, les Russes sont en train de se mettre en mode économie de guerre par la fabrication massive de pièces d’artillerie, d’obus, de missiles et de chars plus rustiques. Aucun des pays ne peut aujourd’hui prétendre à disposer de la suprématie dans les airs, compte tenu de l’efficacité des défenses anti-aériennes, interdisant au passage aux deux pays de casser la chaîne logistique de leur adversaire. Nous sommes revenus à une guerre de tranchées.

En voyant différents reportages comme ceux de Xavier Tytelman côté pro-ukrainien, j’ai compris que l’une des clés de cette guerre était le renseignement. Et si les Ukrainiens tiennent encore face à l’offensive russe, c’est grâce aux satellites et aux drones américains qui ne sont pas sans rappeler les ballons utilisés au cours de la guerre 14-18. Nous n’avons pas d’autre choix aujourd’hui que de soutenir les Ukrainiens en leur livrant les armes et les moyens qui leur permettront de se défendre face aux forces russes en vue de négocier les termes d’une paix équilibrée. La guerre d’attrition menée par les deux camps est aujourd’hui imposée par la nature des moyens modernes de la guerre. Elle est là pour durer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *