Un peu de nuance

Un peu de nuance

Ce monde ne laisse plus de place à la nuance. Concernant la vaccination, je n’entre ni dans la catégorie des complotistes délirants, ni dans celle des adorateurs du mythe prométhéen, là où il faut y voir souvent que la volonté de domination, l’hybris, la corruption ou de sombres et minables petits intérêts. Pour ma part, je tâche d’être un homme doté de raison, genre homo sapiens vaccino-prudent. Et, compte tenu de la quantité de mensonges proférés par les autorités politiques et sanitaires depuis octobre 2019, nous serions bien avisés de faire le tri dans la masse des fake news poussées – du fait de leur paresse – par les médias mainstream. Heureusement, il nous reste encore les réseaux sociaux.
 
Je suis pour la vaccination, pour les vaccins à virus inactivé (Valneva, Sinopharm) ou à protéine recombinante (Novavax, Sanofi). J’ai même téléphoné à la startup nantaise Valneva pour faire partie des groupes de test. Ma fille s’est faite vacciner pour la méningite, alors que ce n’est pas obligatoire. Nous voulions la faire vacciner contre la tuberculose. C’est très compliqué ! Ce sont aujourd’hui les Britanniques qui financent la production du vaccin de la startup nantaise Valneva, promis en France à une époque où les poules auront des dents. Heureusement, l’UE a commandé 200 millions de doses du Novavax américain. Pour le Sanofi à protéine recombinante, nous attendrons la Saint-Glinglin. Dès que l’un de quatre vaccins sera disponible, sachez que je me ferai vacciner immédiatement, sans état d’âme, même si, dans le cas présent, je doute de son intérêt sur ma petite personne. Ma femme reste sceptique sur le vaccin à protéine recombinante, qui pose la question de la cytotoxicité de la spike présente dans le vaccin. Je préfère, pour ma part, qu’elle soit présente dans le vaccin plutôt que d’être produite par l’ARNm ou l’adénovirus injecté dans mon corps sans contrôle, jusqu’à ce que un amas de protéines génère une thrombose.

Très clairement, en tant qu’élu de la République, je suis farouchement opposé au pass sanitaire qui va à l’encontre de nos valeurs communes. Je suis aussi opposé aux vaccins à ARNm et à adénovirus du fait qu’il s’agit de technologies qui n’ont jamais été utilisées sur l’être humain à ce jour, qu’ils comportent de très nombreux effets indésirables démontrés. Selon Christian Vélot, ils portent même en germe, du fait des risques de recombinaison avec d’autres virus ARN, un risque collectif majeur qui n’a pas été correctement évalué. Nous sommes allés trop vite en instrumentalisant les peurs, du fait d’échéances électorales qui nous empêchent de réfléchir.

Il est urgent de lire ou de relire Paul Virilio : toute technologie incorpore sa catastrophe. Avec ces technologies vaccinales émergentes, à quelle nouvelle catastrophe l’humanité sera-t-elle exposée ? Pour le train, c’est le déraillement. Pour le tanker, c’est la pollution. Pour les pesticides, c’est l’empoisonnement et la maladie. Pour le nucléaire, c’est Hiroshima et Fukushima. Et donc, pour les vaccins à ARNm et adénovirus, quelle sera donc la prochaine catastrophe inévitable ? De l’ARN tronqué dans les vaccins ? Un empressement à produire et une erreur de production  ? Errare humanum est, sed perseverare diabolicum.

2 replies on “ Un peu de nuance ”
  1. Ma toubib, qui a largement dépassé l’âge de la retraite, qui reçoit des patients jusqu’à 20h parce que les autres toubibs du centre médical sont en vacances, qui peste contre le sort réservé à la jeunesse dans cette pandémie et qui porte son masque sur le menton parce qu’elle en a vue d’autres ; refuse d’injecter ce vaccin chez les femmes enceintes.

  2. Je suis tout à fait sur la même ligne que toi : je me ferai vacciner avec un des 4 (vrais!) vaccins. Ce qu’on inocule aux habitants en ce moment n’est pas, à mon sens, vraiment un vaccin( certains
    « bien pensants » commencent à le reconnaître maintenant); il ne s’agit que d’une solution diminuant la dangerosité de la maladie. J’étais sur l’autoroute il y a quelques jours, on peut voir des panneaux lumineux indiquer : »tous vaccinés; tous protégés »; cette déclaration est mensongère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *